Attention, Dieu méchant – Shalom Auslander

J’inaugure mes lectures de recueils de nouvelles du mois de Mai dans le cadre de « Mai en nouvelles », challenge organisé par Electra et Marie-Claude, avec « Attention, Dieu méchant » de Shalom Auslander, que j’avais depuis des lustres dans ma PAL.

Shalom Auslander est un auteur que j’ai découvert avec son roman « La lamentation du prépuce », que j’avais trouvé extrêmement bien écrit, et méchamment drôle – je me souviens de véritables fous rires en lisant certains passages. « Attention, Dieu méchant » est un recueil de quatorze nouvelles qui tourne en dérision la relation à Dieu des hommes, et les croyances et traditions du judaïsme.

« La guerre des Bernstein » est une sorte de « Guerre des Rose » revisitée avec la relation dysfonctionnelle entre un homme très pieux et sa femme. « Singeries » nous raconte la prise de conscience de Bobo, singe vivant dans un zoo. « Quelqu’un vous aime, là-haut » dépeint Dieu en tueur à gages. « Heimish sait tout » évoque un jeune garçon obsédé par la masturbation qui se sent épié par son chien. « Kit de préparation à l’Holocauste pour ados » nous plonge dans les pensée d’un adolescent qui se demande quelles seraient ses réactions si lui aussi était confronté au nazisme et à la Shoah. « En attendant Joe » nous parle de deux hamsters attendant désespérément d’être nourris par leur maître. « Les surprenantes révélations du livre de Stanley » évoque la découverte de tablettes de la Loi. « Un dernier mot avant la fin » met en scène une annonce de fin du monde lorsque 100 personnes seront mortes de façon violente. « La métamorphose » est l’histoire d’un jeune homme juif qui se réveille un matin avec le corps d’un goy. « Le dilemme du prophète » montre un Dieu désireux qu’un quidam construise une arche de Noé. Dans « Tous pareils », Dieu est le client d’une agence publicitaire qui doit lui permettre de regagner en popularité. « Châtie les païens, Charlie Brown » met en scène les personnages de Snoopy et Charlie Brown, tandis que « Poulet sauce suprême » dépeint Dieu en poulet géant. Et pour finir, « Quelle horreur d’être créateur » nous raconte l’histoire d’un homme qui veut créer des golems pour se faire aider dans les tâches ménagères…

Certes l’auteur aborde des thèmes religieux avec une décontraction et un humour grinçant qui sont assez jouissifs, mais j’ai eu du mal à trouver grand intérêt à ces histoires qui flirtent souvent avec l’absurde, un genre avec lequel je n’ai pas vraiment d’affinités.

Pourtant les thèmes des nouvelles sont plutôt originaux et bien choisis (l’adaptation de la « Métamorphose » de Kafka, par exemple), mais je n’ai pas toujours été convaincue par leur traitement, et par les chutes de ces histoires. Je n’ai pas ri, rarement souri, et suis même restée parfois perplexe en lisant les nouvelles. Certaines sont cependant réussies, « Poulet sauce suprême » m’a plu, et  j’ai particulièrement aimé « Kit de préparation à l’Holocauste pour ados » qui m’a semblé être le texte le plus personnel de cet ouvrage, mais les autres ne m’ont pas touchée. J’avoue même que si ce recueil n’avait pas été aussi court (160 pages) je ne serais sans doute pas allée jusqu’au bout.

Dommage, j’avais commencé ma lecture avec un a priori positif, mais « Attention, Dieu méchant » n’était pas fait pour moi. J’ai dans ma PAL un roman de Shalom Auslander « L’espoir, cette tragédie », je pense que je ne vais pas me précipiter pour le lire!

Publié en 2009 chez Belfond, traduit par Bernard Cohen, 168 pages. Existe en poche chez 10/18.

        

4 commentaires sur “Attention, Dieu méchant – Shalom Auslander

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *