L’Appel du Coucou – JK Rowling/ Robert Galbraith

5 coeurs

Après le désastre « A l’Encre Russe », ma précédente lecture, j’avais envie de me plonger dans un bon roman, de ceux qu’on a du mal à lâcher, et je n’ai pas été déçue, voire même très agréablement surprise, par « L’Appel du Coucou ».

.

Comme tout le monde, j’avais lu et aimé la série des Harry Potter, et ne m’étant pas encore plongée dans « Une place à prendre » j’étais curieuse de découvrir la reconversion de JK Rowling en auteur policier sous le pseudonyme de Robert Galbraith.
 ;
« L’Appel du Coucou » est un polar de facture classique, un whodunnit à l’ancienne très bien écrit, sans gadgets littéraires et autres fioritures, dont j’ai lu les 550 pages quasiment d’une traite.
Cormoran Strike est un ancien lieutenant qui a perdu une jambe en Afghanistan et s’est reconverti en détective. En pleine déroute sentimentale, au bord du gouffre financier, il reçoit la visite de John Bristow, frère d’un ami d’école aujourd’hui décédé, qui veut réouvrir l’enquête sur la mort de sa jeune soeur adoptive. Lula Landry, mannequin métis vedette, a été retrouvée morte après avoir chuté de sa fenêtre. L’enquête a conclu à un suicide, malgré le témoignage d’une voisine qui avait entendu une dispute et des cris juste avant le drame. Le détective Strike rouvre le dossier, aidé par Robin, sa jeune secrétaire intérimaire.
 ;
Cormoran et Robin est un duo efficace et attachant qui m’a rappelé les couples d’enquêteurs à la Agatha Christie, et l’enquête est très bien ficelée, naviguant aussi bien entre le thème de la célébrité que celui des origines familiales complexes, entre enfants adoptés, enfants illégitimes, enfants métis…Cela fait longtemps que je n’avais pas éprouvé un tel plaisir de lecture avec un policier, et j’ai littéralement dévoré le livre. Je n’ai pu m’empêcher de craquer pour le détective Strike, ours au cœur tendre avec sa prothèse et son passé familial douloureux.
En guise de bémol, j’ai quand même relevé un fait que je trouve incohérent, et dont l’explication livrée dans le roman me semble tirée par les cheveux, mais que je ne peux dévoiler ici sous peine de tuer le suspense…
 ;
J’ai en tout cas hâte de lire le prochain volet de la série dont la parution est prévue pour 2014, en espérant que le personnage de Robin prendra plus d’ampleur et ne sera plus cantonné au rôle de faire-valoir pour Cormoran.

14 commentaires sur “L’Appel du Coucou – JK Rowling/ Robert Galbraith

    1. Disons que je reconnais bien l'attachement que porte JK Rowling aux personnages (comme dans Harry Potter). Maintenant l'intrigue ne me plait pas trop et je trouve que ce n'est pas très bien écrit. Je passe à côté de ce livre quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *