Ghost World- Daniel Clowes

Voici un roman graphique, et son adaptation au cinéma, qui ont bercé mes années de jeune adulte…Ghost World.
Daniel Clowes nous compte l’histoire de deux adolescentes, Enid et Rebecca, l’été juste après la fin du lycée. Elles sont cyniques, décalées, et fascinées par la contre-culture, ne savent pas trop quoi faire de leur vie, et errent dans leur petite ville en se moquant des gens qu’elles connaissent et en se passionnant pour des personnes étranges. Mais cet été marque aussi l’effritement de leur amitié…
Enid et Rebecca sont drôles, ironiques, cultivées, et ont plutôt bon coeur malgré leur apparent cynisme. Daniel Clowes a su créer deux personnages très attachants et originaux. Il est également très fin dans sa manière de distiller des non-dits et une cassure qui s’élargit de plus en plus entre les deux filles au fur et à mesure que l’été avance. Au moment où leur univers peut enfin s’élargir, elles sont partagées entre l’envie de quitter leur petite ville et sa mentalité étriquée et la peur de quitter un monde qu’elles connaissent par coeur pour l’inconnu. C’est un catalyseur qui révélera la vraie personnalité de chacune, et leurs différences de mentalité, jusque là cachées par le fait que leur trajectoire était similaire.
Les dessins, dans des tons de bleus, sont très réalistes, et les dialogues, vraiment drôles et percutants. Ce que je pourrais reprocher au roman graphique est qu’il est trop court par rapport à la richesse des personnalités des deux protagonistes, et que l’histoire aurait pu être développée davantage.
Cela a été chose faite avec son adaptation extrêmement bien réussie sur grand écran par Terry Zwigoff, avec Thora Birch dans le rôle d’Enid, et Scarlett Johansson dans celui de Rebecca. Daniel Clowes était scénariste de ce film, prix du Jury de Deauville en 2001.
Le film est très fidèle à l’esprit du roman graphique, mais les personnages prennent toute leur ampleur, servis par une histoire basée sur la trame du roman graphique mais enrichie par le développement d’intrigues et de personnages secondaires, notamment Seymour, superbement incarné par Steve Buscemi.
Ce film est un vrai petit bijou, que j’ai vu dix-sept fois, avec une bande son fabuleuse (le générique de début est très bien choisi), et dont je ne me lasse pas.  Tous les personnages sont extraordinaires, que ce soit la prof de dessin hystérique, ou le chauffeur routier provocateur…A noter que les dessins attribués à Enid, qui est une excellente caricaturiste, ont été faits pour le film par Sophie Crumb, fille de Robert Crumb, qui avait à l’époque l’âge du personnage.
Un roman graphique et un film se complétant l’un l’autre, à découvrir absolument!
C’est ma participation à la catégorie ‘BD/roman graphique’ du challenge « Le Mélange des Genres » de Miss Léo.

5 commentaires sur “Ghost World- Daniel Clowes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *