L’Affaire Collini – Ferdinand von Schirach

1 coeurs

Après les thrillers de Mechtild Borrmann, voici un autre roman allemand, « L’affaire Collini » de Ferdinand von Schirach. En 2001, un homme âgé, Collini, tue Hans Meyer, un chef d’entreprise octogénaire, et se rend à la police. Son avocat commis d’office tente de découvrir quels sont les motifs de ce meurtre.

J’attendais beaucoup de ce court roman qui a été plébiscité en Allemagne. J’ai malheureusement été déçue par le style, que j’ai trouvé assez froid et factuel, et même par l’histoire. Quand il y a un octogénaire allemand assassiné dans un roman, il est assez facile de deviner quels sont les motifs du coupable.
Ferdinand von Schirach
Ferdinand von Schirach (qui, oui, est le petit-fils de Baldur, pour ceux qui se posent la question) est avocat, et son roman avait clairement pour but de dénoncer une loi passée en catimini en Octobre 1968 pour réduire le délai de prescription pour les crimes commis par les meurtriers : les seuls « assassins » nazis reconnus étant les hauts dignitaires, les autres étaient considérés comme de simples meurtriers et n’ont donc pas pu être poursuivis passé un certain délai. Le livre a eu beaucoup de retentissement en Allemagne et a permis l’ouverture d’une commission d’enquête.
Tant mieux si le roman a atteint son objectif juridique, quant à moi je n’ai pas été passionnée par le récit ni vraiment convaincue par les raisons évoquées par le meurtrier pour avoir attendu aussi longtemps pour tuer Hans Meyer. Toute l’histoire m’a semblé un peu trop artificielle et construite uniquement pour servir la dénonciation de cette fameuse loi.
Publié aux Editions Gallimard le 4 juin 2014, traduit par Pierre Malherbet, 160 pages.

6 thoughts on “L’Affaire Collini – Ferdinand von Schirach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *