Les réponses – Elizabeth Little

1 coeurs

J’aime beaucoup les éditions Sonatine, qui ont aidé à faire connaître en France des auteurs de grande qualité – notamment Gillian Flynn ou RJ Ellory – et publient souvent de très bons thrillers. Ma curiosité a donc été aiguisée en voyant partout le roman « Les Réponses » d’Elizabeth Little, accompagné de la phrase choc « Si vous ne deviez lire qu’un thriller cette année… ». C’est donc avec gourmandise et enthousiasme que j’ai ouvert cet ouvrage…

Et la déception n’en a été que plus forte.

« Les réponses » commence avec la libération pour vice de procédure de la jeune héritière Jane Jenkins, qui a passé dix ans en prison pour le meurtre de sa mère. Jane ne se souvient pas du tout de la nuit du crime et de ses actes, seulement d’une conversation entre sa mère et un homme inconnu. Elle décide donc de mener incognito l’enquête pour déterminer ce qu’il s’est vraiment passé cette nuit-là, alors qu’un blogueur star la harcèle en martelant sur son blog qu’elle est coupable et qu’elle doit retourner en prison.
Elizabeth Little
Je n’ai pas cru un instant au personnage de Jane Jenkins. Celle-ci est censée être une it girl, une héritière insupportable à la Paris Hilton, mais j’ai trouvé que le personnage était mal incarné et était construit de façon superficielle. Le récit est raconté à la première personne, dans un style oral et très relâché qui m’a vraiment agacée au début. J’ai fini par m’habituer et me laisser happer par le récit, car ce roman a un côté addictif, mais c’est là que les faiblesses de l’intrigue ont pris le relais.
Toute l’enquête de Jane Jenkins est basée sur une conversation qu’elle a entendue, avec le mot « Adeline ». Personnellement j’aurais recherché une personne du même nom, mais Jane Jenkins pense immédiatement que c’est d’une ville qu’il s’agit, et se retrouve dans un petit village qui a connu autrefois la fortune grâce aux mines d’or. Le contexte en lui-même est plutôt sympathique, avec une petite communauté où tout le monde se connait, où quasiment tout le monde est apparenté, et où règnent forcément des secrets, vieilles photos et vieux documents à la clé.
Pourtant tout est bancal dans cette histoire. Rien n’est vraiment plausible (le délinquant local entre et sort de prison comme bon lui semble), les mobiles de chacun ne tiennent pas la route, le final est juste ridicule…Tout m’a semblé superficiel et alambiqué dans ce roman. Alors certes, il se lit vite et bien, et je l’ai quand même lu jusqu’au bout car j’avais envie de savoir comment il se finissait, mais on est bien loin du niveau habituel des éditions Sonatine et honnêtement je ne comprends pas la mise en avant de ces « Réponses », le buzz autour de ce thriller, les avis dithyrambiques, les comparaisons flatteuses…
Vous l’aurez compris, pour moi « Les Réponses » d’Elizabeth Little ne mérite absolument pas sa couverture médiatique, et reste un thriller certes plaisant à lire, mais très mineur. On parle beaucoup en ce moment de « La fille du train » de Paula Hawkins, chez le même éditeur, et ce roman me fait très envie, j’espère que je ne connaîtrai pas la même déception!
Publié le 12 Mars 2015 aux Editions Sonatine, traduit par Julie Sibony, 431 pages.
28e participation au Challente Rentrée Hiver 2015 organisé par Valérie et hébergé par Laure de Micmelo.
challenge rentrée d'hiver

6 commentaires sur “Les réponses – Elizabeth Little

  1. @Myprettybooks : oui j'avais lu ton billet positif…par contre, tu m'avais donné envie de lire le Tremblay qui, lui, m'a beaucoup plu 🙂

    @Tant qu'il y aura des livres: comme mon enthousiasme a été douché par cette lecture!

    @Clara: on a eu des avis différents sur La Fille du Train donc peut-être que celui là te plaira, du coup?

  2. C'est bon à savoir 😉 Oui je remonte le temps dans tes anciens billets 😉
    Je l'ai vu absolument partout et bizarre je n'étais pas tentée et ton billet me confirme cette impression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *