Nous sommes deux – Marianne Rubinstein

 .

.

Parfois, un nom d’auteur, un titre , une image de couverture, nous fait sauter le pas et découvrir un roman dont on ne sait absolument rien. C’est mon cas avec « Nous sommes deux » de Marianne Rubinstein, et le hasard a bien fait les choses!

« Nous sommes deux » raconte une année dans la vie de trois familles. Les jumeaux Emma et Axel ont trente ans, et annoncent à leurs parents qu’ils vont chacun se marier, Emma avec David Cohen et Axel avec Philippine de Langles, des futurs conjoints que leurs parents ne connaissent pas encore. Chacun des jumeaux est en décalage avec sa belle-famille, Emma parce qu’elle n’est pas juive – mais elle commence un processus de conversion – et Axel car il est roturier. Les jumeaux voulant fêter ensemble leurs mariages, les trois familles doivent donc se coordonner pour gérer l’organisation de la fête…
 .
« Nous sommes deux » est un roman choral et polyphonique, où chacun des personnages prend la parole. Laure, la mère, découvre qu’elle a un cancer du sein, Stéphane le père, est partagé entre sa vie de famille, et sa liaison avec Laetitia une collègue beaucoup plus jeune que lui. Les parents de Philippine ont du mal à surmonter la mort de leur fils aîné, et François, le père, a le coup de foudre lors de la préparation du mariage, pour Lisa, la mère de David tandis que Marie-Hélène, la mère, se remémore son mariage précipité avec François pour faire plaisir à son père mourant alors qu’elle avait décidé de partir en Inde avec une amie. On suit également le cheminement des quatre futurs mariés, mais aussi des flashback sur des épisodes marquants de la vie d’Emma et Axel, le récit d’incompréhensions et de drames qui ont fendillé leur complicité pour les éloigner petit à petit.
 .

Afficher l'image d'origine
Marianne Rubinstein
Au début du roman, j’étais persuadée que ce roman n’allait pas me plaire, et que ce livre allait manquer d’unité, et se disperser entre trop de personnages. Pourtant « Nous sommes deux » est un roman addictif, et je me suis laissée aller à tourner les pages avec appétit, accrochée par ce récit et ses personnages attachants. Cette année de préparation du mariage va être riche en événements, et va être une année charnière pour tous les personnages, qui vont être confrontés de plein fouet à des problèmes qu’ils avaient jusque là occultés (deuil, infidélité, secrets, mensonges), et vont devoir prendre des décisions et agir. Marianne Rubinstein a ratissé large aux niveaux des problèmes que rencontrent les protagonistes, même si l’on parle de trois familles différentes, mais elle a réussi à incorporer ces différents sujets d’une manière relativement naturelle dans le récit.
Les parties qui sont consacrées au passé des jumeaux sont également très réussies, évoquant la relation particulière entre le frère et la sœur, à la fois très proches et jaloux l’un de l’autre, avec leurs non-dits et leurs épisodes traumatiques. Une relation qui fascine, et qui est une excellente base pour un roman. Chaque personnage est bien incarné, avec une vraie profondeur et une psychologie développée, et je me suis petit à petit  attachée à eux, ayant hâte de savoir ce qui allait leur arriver et quelles décisions ils allaient prendre. J’ai d’ailleurs trouvé qu’il y avait un côté feuilleton dans « Nous sommes deux », de part la multitude des personnages et des sujets sociétaux abordés, comme de part le côté addictif de l’histoire, qui donne envie d’en savoir plus sur les personnages.
 ;
« Nous sommes deux » de Marianne Rubinstein est donc une très bonne surprise. J’ai beaucoup aimé l’idée de départ de l’auteur – s’attacher à trois familles dont les enfants vont se marier ensemble dans l’année – et son traitement des personnages. Le roman n’est pas exempt de petits défauts, mais il n’est pas facile de faire vivre autant d’histoires et de personnages, et l’auteur s’en sort très bien. Une lecture vraiment agréable, qui m’a donné envie de lire d’autres romans de Marianne Rubinstein.
 ;
Publié le 4 Janvier 2016 aux Editions Albin Michel, 288 pages.
;
11e participation au Challenge Rentrée Hiver 2016 organisé par Laure de MicMélo.
 ;

6 commentaires sur “Nous sommes deux – Marianne Rubinstein

  1. @ Clara : il me semble que j'ai lu un de ses premiers livres mais je n'en ai aucun souvenir !!

    @ Marjorie : là ce sont des jumeaux garçon/fille mais c'est clair que c'est un thème pour toi 🙂

    @ tant qu'il y aura des livres : ce fut une excellente surprise !

    @ Noukette : merci 🙂

    @ Delphine : oui c'est un roman qui a plutôt plu sur la blogosphère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *