Décompression – Juli Zeh

.
J’avais beaucoup aimé « La Fille Sans Qualités » de Juli Zeh, et je m’étais donc juré de lire d’autres romans de l’auteur – ce que j’ai fini par faire près de dix ans plus tard avec « Décompression », un livre paru en 2013.
.

Sven a quitté l’Allemagne il y a 14 ans avec sa compagne Antje pour aller vivre sur l’île de Lanzarote. Il y tient désormais une école de plongée, et accueille un couple d’Allemands qui lui a demandé l’exclusivité de ses cours pendant deux semaines. Jola et Théo sont un vrai couple The Kooples : jeune, belle, aristocrate, elle est une star de série télé, mais qui n’a encore jamais percé au cinéma – de douze ans son aîné, il est un écrivain reconnu mais d’un seul roman, publié il y a des années. Jola veut suivre des cours de plongée intensifs pour préparer le rôle de sa vie dans un film consacré à une célèbre plongeuse. Jola et Théo passent leur temps à se torturer mutuellement, à base d’insultes, de violence et de coups bas, et Sven, même si le couple le rend mal à l’aise, ne tarde pas à se sentir très attiré par la jeune femme.

 .

Résultat de recherche d'images pour "juli zeh"
Juli Zeh
L’histoire nous est racontée de deux façons, par le récit de Sven, et par les entrées, jour après jour, du journal de Jola. Si au début ce qui est narré de chaque côté est relativement similaire, peu à peu les différences apparaissent…Qui dit la vérité? Qui ment, qui invente? Le roman se teinte de malaise, d’autant plus que le danger est partout : les profondeurs sous-marines sont à la fois un lieu de découverte voire de sensualité, mais aussi un endroit où le moindre dérapage peut être fatal. L’écriture de Juli Zeh est très fluide, et « Décompression » se lit vite et bien. Les personnages ont tous leur zone d’ombre : si Jola et Théo ont l’air bien névrosés, toujours occupés à se tourmenter sadiquement, Sven n’est pas en reste, passant ses nuits à visionner les épisodes de la série télé dans laquelle joue Jola, en oubliant complètement Antje, sa compagne qui semble vivre greffée à lui sans qu’il le veuille vraiment depuis…quatorze ans.
.
Si le roman part d’une excellente idée, et est très bien mené, avec des personnages riches, et des situations fortes – les séquences sous-marines sont vraiment bien décrites – « Décompression » n’est pas exempt de défauts. Le fait qu’on suive jour après jour et le récit de Sven et celui de Jola rend la narration un brin fastidieuse, et je pense qu’il y a quelques longueurs qui auraient pu être évitées. Pendant tout le roman, on se doute qu’il va y avoir un drame – sans savoir qui sera le bourreau et qui sera la victime – la pression monte tout au long du récit, et j’avais donc des attentes très fortes concernant le dénouement. J’ai été déçue par le drame en lui-même, mais aussi par le fait qu’à la fin du roman, toutes les questions ne trouvent pas réponses. Je pense que c’est voulu par Juli Zeh, qui veut entretenir le mystère jusqu’au bout, mais c’est surtout ma frustration qui a été entretenue!
 .
« Décompression » de Juli Zeh montre bien le talent de l’auteur à établir une atmosphère toxique et à distiller une tension très réussie. Si le roman fonctionne bien, il ne m’a cependant pas totalement convaincue, sans doute le parti pris de Juli Zeh auquel je n’ai pas complètement adhéré. « Décompression » reste pourtant un livre intéressant, qui m’a donné envie de relire « La Fille Sans Qualités » et de découvrir d’autres romans de l’auteur.
 .
Publié le 31 Août 2013 chez Actes Sud, traduit par Mathieu Dumont, 288 pages.

6 thoughts on “Décompression – Juli Zeh

  1. @ Valérie : je me souviens en effet que ce livre a été longtemps dans ta PAL!

    @ Margotte : on m'en a conseillé d'autres de la même auteur, donc je vais retenter ma chance avec un autre roman!

    @ Julie : c'est vrai que la couverture est superbe!

    @ Jérôme : je te conseille La Fille sans Qualités !

    @ Clara : on est grosso modo d'accord alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *