Mecanhumanimal au Musée des Arts et Métiers

J’ai découvert Enki Bilal grâce à la couverture d’un livre de Franck et Vautrin quand j’étais au collège, et j’ai tout de suite adoré son travail, c’est vraiment ainsi que j’aurais voulu dessiner si j’avais eu une once de talent. Cela fait plus d’une quinzaine d’années que je m’intéresse à son travail, et je possède plusieurs reproductions de ses œuvres, ainsi que de nombreux livres et albums auxquels il a collaboré.

 

C’est donc avec grand plaisir que je me suis rendue au Musée des Arts et Métiers pour aller visiter l’exposition Mecanhumanimal. Prévue à l’origine jusqu’au 5 Janvier, elle a été prolongée jusqu’au 2 Mars.
 
L’exposition retrace l’œuvre d’Enki Bilal à travers des supports divers: illustrations de livres, bandes dessinées, couvertures, portraits, dessins, peintures, affiches, films… regroupés non pas par ordre chronologique, mais par thèmes-passions humaines,animaux monstres hybrides,rêves de machines, conflits et planète- et très bien agencés sous le patronage d’une tête de zèbre appartenant à l’artiste et qui apparait dans ses dessins.
             
                          
Clin d’oeil au Musée des Arts et Métiers, des machines anciennes, choisies dans les réserves du CNAM et rebaptisées par Enki Bilal, font partie intégrante de l’exposition et participent paradoxalement à l’esprit futuriste cher à l’artiste.
           
C’est une magnifique exposition qui met en avant le grand talent d’Enki Bilal, son style immédiatement reconnaissable et la richesse de son univers. J’ai passé un très bon moment et ai retrouvé de nombreux extraits d’œuvres que j’apprécie beaucoup, notamment « Quatre? » ou « Un Siècle d’Amour ». C’est vraiment une exposition que je recommande chaudement, d’autant plus que le prix du billet (5 euros 50) est tout à fait abordable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *