Les loups à leur porte – Jérémy Fel

.
.
« Les loups à leur porte » de Jérémy Fel est un premier roman français qui m’avait intrigué à sa sortie : ce livre était porté par un bouche-à-oreille très positif, avec des références aux grands écrivains américains de romans noirs, Stephen King ou James Ellroy.
.
« Les loups à leur porte » est un roman choral, où l’on découvre une multitude de personnages : un adolescent, Daryl, dans les années 70, met le feu à la maison où dorment ses parents. Trente ans plus tard, un jeune homme, Duane, kidnappe un enfant pour le protéger. Il rencontre dans sa fuite Mary Beth, une serveuse de diner au lourd passé. En France, Claire, étudiante, qui écrit une thèse sur Duane, l’un des plus mystérieux serial killers des Etats-Unis, garde le petit frère d’une amie, Damien. Une femme file son mari pour découvrir avec qui il la trompe.  Sa sœur n’arrive pas à se remettre de la mort de son conjoint. Un homme froid et méthodique pénètre dans la maison d’un couple sans histoire…
.
Ce roman est diablement efficace. Il est extrêmement accrocheur, porté par une atmosphère très sombre et des scènes cinématographiques. Jérémy Fel est très fort pour faire peur à son lecteur, notamment dans les chapitres où l’horreur s’invite à la maison, dans des lieux intimes où l’on est supposément en sécurité : le premier chapitre, dans les années 70, est une vraie réussite, tout comme l’épisode où Claire panique dans le manoir familial nommé Manderley – j’ai trouvé l’ambiance du séjour de Damien en colonie de vacances très réussi également…Presque tous les chapitres pourraient se lire comme des nouvelles mais le lien entre eux existe bel et bien – même si j’ai eu un doute pour un ou deux personnages, que je n’ai pas bien su relier aux autres…
.

Résultat de recherche d'images pour "jérémy fel"
Jérémy Fel
Malgré cette ambiance prenante, et cette construction très bien maîtrisée, j’ai néanmoins quelques bémols : le style est efficace, mais pas très littéraire – « Les loups à leur porte » n’est pas un roman dont je dirais qu’il est bien écrit , et surtout certaines situations m’ont semblé exagérées et un peu trop « gros sabot », notamment dans le passage qui concerne le séjour de Mary Beth à San Francisco (je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler une partie de l’intrigue) – j’aurais préféré que l’auteur reste sur la suggestion de la violence et de l’horreur, plutôt qu’il sorte l’artillerie lourde, et qu’il élague quelques personnages secondaires pour se concentrer plus en profondeur sur les personnages principaux, car toutes les histoires ne sont pas du même niveau d’intérêt.
;
J’ai quand même dévoré « Les loups à leur porte » de Jérémy Fel en une journée, le roman me manquait quand je le reposais. L’auteur explore les tréfonds de la nature humaine et ne nous épargne rien : parricide, matricide, enlèvements, viols, assassinats, torture…Même dans les scènes les plus apaisées, les doutes et la menace ne sont jamais loin, Le récit est habilement mené, et la construction chorale est agencée très intelligemment. Jérôme qualifiait ce roman d’efficace dans un billet qui m’avait donné envie de lire ce roman, et c’est tout à fait ça. Un roman « à l’américaine », palpitant et accrocheur malgré ses défauts, à découvrir pour ceux qui ont le cœur bien accroché!
;
Publié le 19 août 2015 aux Editions Rivages, 500 pages.
;
44e participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire 2015 organisé par Hérisson.
;

 

13 thoughts on “Les loups à leur porte – Jérémy Fel

  1. Oh là là, tu me donnes très envie!! Et je sais qu'il est à la bibliothèque… Ce sera une prochaine lecture, donc! ça m'intéresse beaucoup le côté addictif et noir! Et si en plus il est bien construit…!

  2. @ Delphine : c'est vrai que côté violence l'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère…

    @ Noukette : je ne suis pas sûre que tu accrocherais à ce livre…

  3. J'ai eu le même ressenti que toi : très efficace, très cinématographique mais une écriture pas franchement maîtrisée,parfois même très maladroite sur certaines tournures de phrases.
    On va dire que c'est un premier roman prometteur 😉

  4. @ Jérôme : voilà…on attend donc le prochain avec impatience!

    @ Joëlle : oui, à déconseiller à quelqu'un qui est mal à l'aise avec la violence en littérature

    @ Léa : je me souviens de ton billet enthousiaste!

    @ Virginie : alors que j'aurais pensé que ce livre était fait pour toi!

    @ Margotte : il a d'indéniables qualités en effet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *