Culottées – Pénélope Bagieu

J’ai découvert Pénélope Bagieu assez récemment, et j’avais notamment adoré « California Dreamin' » sa biographie graphique de Mama Cass des Mamas and Papas. Son nouveau projet, « Culottées », est sorti récemment en librairie, un recueil de portraits de femmes ayant défrayé la chronique.

Avant même de parler du contenu, je dois dire que j’ai trouvé l’objet très beau : superbe couleur turquoise de la couverture, belle reliure, papier et impression de qualité, « Culottées » est un très joli livre. C’est un premier tome, qui rassemble des portraits ayant déjà été publiés sur le blog dédié de Pénélope Bagieu.

penelope_bagieu
Pénélope Bagieu

L’angle de ce livre est résolument féministe : ce sont des portraits de femmes hors du commun, qui se sont battues pour faire changer ou évoluer les mentalités, vivre comme elles le souhaitaient…ou se sont même battues tout court. Les portraits rassemblés dans ce premier tome nous font parcourir tous les continents et presque toutes les époques. Certaines des quinze femmes sont connues du grand public, comme Joséphine Baker, mais je n’avais pas entendu parler de la plupart d’entre elles :  Lozen guerrière apache, trois soeurs dominicaines – « Las Mariposas » – qui ont lutté contre le dictateur Trujillo, Leymah Gbowee travailleuse sociale libérienne co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2011, Agnodice qui se déguisait en homme pour pouvoir être gynécologue dans l’Antiquité ou encore Christine Jorgensen qui fut la première personne à être opérée pour devenir une femme…

sirene

Les portraits sont savoureux, portés par les dessins toujours très réussis de Pénélope Bagieu et surtout son humour! Les destinées racontées ne se terminent malheureusement pas toutes bien mais l’auteure ajoute toujours une petite phrase percutante ou un dessin cocasse pour souligner une situation ubuesque ou un comportement décalé. Une superbe illustration sépare chaque histoire – c’est vraiment un très beau livre !

lozen

La lecture de « Culottées » est un vrai plaisir, tant par le choix des portraits que par la qualité des histoires et des dessins. C’est passionnant, parfois rageant quand certaines femmes sont confrontées à la bêtise ou à la violence, mais toujours très stimulant et motivant. Ces femmes ont lutté contre les préjugés, ne se sont pas soumises au diktat de la société ou de leur famille, ont tenté de faire fi de leurs origines, du racisme, de traditions discriminantes… Elles ne se sont pas laissé abattre, ont rebondi malgré les échecs, ont transformé en succès des situations difficiles.

« Culottées » de Pénélope Bagieu est un très beau livre, par sa présentation comme par son contenu. L’auteure a une plume très efficace, pour les dessins comme pour les textes, et nous offre une oeuvre qui met à l’honneur des femmes libres et courageuses, de véritables exemples à travers les pays et les époques. C’est une réussite ! Bonne nouvelle, le deuxième et dernier tome de « Culottées » sera en librairie en Janvier 2017!

Publié en Septembre 2016 chez Gallimard.

23e lecture de la Rentrée Littéraire 2016

challenge

25 thoughts on “Culottées – Pénélope Bagieu

  1. Je l’avais repéré, je veux encore plus le lire maintenant ! J’ai lu Pénélope Bagieu une fois (Cadavre exquis) mais elle semble avoir pris une toute nouvelle avenue depuis « Calirfornia Dreamin » (que je veux lire aussi).

        1. je ne connaissais pas ses chroniques, je l’ai découverte avec « Ma vie est tout à fait fascinante » récupéré chez une copine qui faisait du tri dans ses bouquins

  2. California Dreamin’ a été un méga coup de coeur!! J’ai acheté Les culottées et j’ai hâte de m’y plonger. ça va changer du noir et blanc de California Dreamin’ mais au niveau de l’histoire, j’y trouve déjà un lien car à mes yeux, Mama Cass était déjà une belle culottée ^^

    1. j’ai adoré California Dreamin’! et j’ai adoré Culottées! mais pas encore lu le tome 2, j’ai hâte! oui tu as raison, Mama Cass aurait pu figurer dans un des deux volumes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *