Cet être exceptionnel – Coralie Bru

J’ai découvert le talent d’écriture de mon amie Coralie Bru il y a deux ans avec son précédent roman « Deux Minutes » qui avait déjà été un coup de cœur pour moi! Donc oui, Coralie est mon amie depuis 2013, et vous pouvez d’ailleurs nous écouter ensemble tous les mois avec le podcast littéraire Bibliomaniacs! D’ailleurs, impossible de vous le cacher vu qu’elle m’a fait confiance pour que je relise le manuscrit de ce nouveau roman « Cet être exceptionnel », que j’avais tellement hâte de découvrir, et m’a gentiment remerciée à la fin de l’ouvrage (la minute égo :)). Et Coralie est vraiment une très bonne amie puisqu’elle a eu le bon goût d’écrire un roman que j’ai encore plus aimé que le précédent!

Coralie Bru

Esmée, jeune femme sportive au caractère bien trempé, mène une vie somme toute banale à Paris lorsqu’elle entend à la radio que des civils peuvent postuler pour participer au premier voyage spatial qui partira vers la planète Elène. Esmée décide de participer, convaincue qu’elle sera retenue : elle est jeune, en excellente forme, dynamique, et son métier de géologue est un atout non négligeable pour l’exploration d’une planète. Mais Esmée est en couple depuis plusieurs années avec Maxime pour qui cette décision est une consternation : si Esmée est retenue, elle partira pour plusieurs années, d’abord en formation puis à bord de la fusée. Le départ d’Esmée réduirait tout ce qu’ils ont construit ensemble à néant, mais même si elle ne partait pas, son désir de partir indique que son couple n’est pas une priorité, ce qui est très déstabilisant. Leur entourage est perplexe, et ne comprend pas la fascination d’Esmée pour ce voyage spatial, sa détermination à partir dans l’espace en laissant tout derrière elle : son compagnon, son métier, sa famille, ses amis…d’autant plus qu’Esmée a une vie qui semble plutôt heureuse et équilibrée.

Encore une fois, Coralie a frappé juste! Attention, ne vous détournez pas du livre si vous ne vous intéressez pas à l’espace et aux fusées, ce n’est pas un livre de Science-Fiction, l’aventure spatiale n’est pas le cœur du sujet, c’est un angle choisi pour écrire un roman très fin au niveau psychologique, avec des relations et des caractères décrits de façon très pertinente. Les personnages principaux, Esmée, Maxime, Anna, sont extrêmement bien incarnés et intéressants, et les personnages secondaires (Roxane, le père d’Esmée…) ne sont pas en reste. J’ai retrouvé dans « Cet être exceptionnel » le talent de Coralie pour créer des personnages et des scènes très réalistes, que je n’ai eu aucun mal à me représenter. Mais j’ai trouvé que l’écriture de Coralie avait gagné en qualité, avec notamment des passages que j’ai trouvés très drôles, et aussi que ce récit était vraiment profond, abordant de façon fluide un panel de sujets complexes, voire même graves.

Vous le savez, je lis beaucoup – entre 150 et 200 livres par an – et « Cet être exceptionnel » est clairement très supérieur à la moyenne. Et je ne dis pas ça parce que Coralie est mon amie – je n’ai pas négocié des cookies contre une bonne critique – je le pense vraiment, et si vous avez aimé « Deux Minutes », je suis sûre que vous adorerez « Cet être exceptionnel ». Pour l’instant, Coralie n’est pas encore éditée, ce qui est surprenant vu son talent, « Cet être exceptionnel » (ainsi que « Deux Minutes ») est donc disponible en version numérique et en version papier sur le site de la Fnac et le site d’Amazon. Je ne vous cache pas que j’ai une préférence pour la version papier, car la couverture, créée par Cécile Bancal, est absolument magnifique! Un gros coup de coeur, et j’espère vraiment qu’il vous plaira!

Publié en Juin 2017, 354 pages.

14 commentaires sur “Cet être exceptionnel – Coralie Bru

  1. Tu le sais, j’ai moi aussi eu un gros coup de coeur pour ce roman et j’ai même oublié que c’était Coralie qui se caca hit derrière ces personnages si bien dépeints! Elle est douée pour créer des liens et creuser les personnalités de chacun! J’espère qu’elle trouvera un éditeur!

    1. moi aussi j’espère vraiment qu’elle sera éditée, car son roman est vraiment super! et pareil, même si j’ai reconnu certains éléments, j’ai « oublié » que le livre était écrit par Coralie, c’est devenu un livre « comme les autres »

  2. Quel enthousiasme pour ce roman ! Et quel sujet, c’est amusant car j’ai vu un reportage qui abordait aussi la même question (les français qui se sont inscrits pour le voyage vers Mars) et oui, certains sont prêts à sacrifier leur vie de famille pour réaliser leur rêve. Ce qui doit forcément déstabiliser leurs proches.
    Quand je vois les deux romans publiés par ces grandes maisons d’édition que je n’ai pas aimés et ton amie qui ne trouve pas d’éditeur, je me pose des questions.
    PS : un premier roman c’est important et ça fait plaisir quand l’auteure te remercie (ce fut le cas pour moi hier soir) bon là tu connais un peu Coralie….

    1. oui je la connais plutôt bien ^^^
      oui c’est rageant de lire d’excellents romans non publiés, et des romans vraiment pas terribles qui eux sont publiés et qui sont à la limite du gâchage de papier…

  3. Tu fais bien de préciser que ce n’est pas de la science-fiction, du coup il me tente un petit peu moins de par son sujet mais il m’interpelle quand même. Je n’ai toujours pas lu Deux minutes, mais qu’est ce que j’attends??

  4. Juste un petit mot pour plussoyer la photo de Coralie que tu as choisie pour illustrer ton billet. Elle est belle et pleine de vie dessus. Et en plus, ça me rappelle un bon souvenir… ????

    1. oui c’est bien celle que j’ai prise de Coralie à ton anniversaire! 🙂 et c’est elle qui l’a choisie pour illustrer sa page auteur sur FB 🙂
      bref, sa tête, ma photo, ta fête…il manque plus que Léo et on est au complet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *