Remise du Prix Psychologies du Roman Inspirant 2018

Comme vous le savez, j’étais cette année jurée du Prix Psychologies du Roman Inspirant. Les treize membres du jury se sont réunis mardi dernier, le 27 mars après-midi afin de délibérer et d’élire le lauréat 2018.

Nous étions donc chez Dalloyau, en face du Jardin du Luxembourg, afin de distinguer un livre parmi les 5 de la sélection :

Le jury était composé : 

  • du Président : Philippe Besson, lauréat 2017 pour « Arrête avec tes mensonges »
  • de journalistes de Psychologies Magazine: Christine Salles, Margaux Rambert, Christilla Pellé-Douël
  • de libraires : Marie-Claire Pléros (L’Arbre à Lettres), Colette Kerber (Les Cahiers de Colette), Matthieu Bossard (Le Passage, Lyon)
  • de Mathilde Walton, chargée de programmation à La Villa Gillet
  • d’Ariane Bois, journaliste et romancière
  • de lectrices de Psychologies : Michèle Finance et Chloé Ghebbi
  • et enfin de blogueuses : Hélène Lecturissime et moi !

Tous les ouvrages sélectionnés étaient des témoignages, qu’ils soient romancés comme pour « Bakhita », dont le personnage principal a réellement existé, ou plus orientés autobiographiques/autofiction pour les autres, ce qui n’était pas prémédité. La ligne conductrice est apparue après la sélection, mais est finalement représentative des tendances actuelles.

Nous avons tout d’abord dû éliminer deux livres, à tour de rôle : mon choix se portait sur « Neverland » et « Bakhita » mais ce sont « Mon père sur mes épaules » et « Mort d’un cheval dans les bras de sa mère » qui n’ont pas passé ce premier tour.

Puis nous avons discuté des trois livres restants : « Bakhita », « Neverland » et « Une autre Aurélia/Une rencontre à Pekin », en mettant en avant leurs points positifs ou négatifs, selon notre avis sur ces ouvrages! Aucun livre n’a fait l’unanimité – dans le positif comme dans le négatif – chaque ouvrage a été défendu, ou descendu!, par un ou plusieurs membres du jury.  Si je n’ai eu aucun coup de coeur dans cette sélection, mon préféré était « Une rencontre à Pékin » de Jean-François Billeter qui m’a appris beaucoup de choses sur la Chine des années 60. J’ai aimé ce jeune étudiant suisse aventureux, qui décide sur un coup de tête d’aller étudier dans ce pays à l’époque si éloigné à tout point de vue de l’Occident, en pleine guerre froide, et qui entame une relation avec une jeune Chinoise – alors que c’est interdit- qu’il épousera alors qu’ils se connaissent si peu…Un mariage qui durera quarante-cinq ans, jusqu’au décès de Wen, dont il raconte le deuil dans « Une autre Aurélia ».

Et à ma grande joie, c’est « Une rencontre à Pékin/Une autre Aurélia » de Jean-François Billeter qui a gagné!

Puis ce fut l’occasion de discuter avec les autres membres du jury, hors des délibérations, chez Dalloyau puis dans le café voisin autour d’un pot : des conversations vraiment intéressantes avec des personnes très sympathiques et amoureuses des livres!

La remise du prix avait lieu au Musée du Luxembourg, et ce fut un plaisir de rencontrer Jean-François Billeter, qui était présent bien qu’il habite en Suisse, en compagnie de sa maison d’édition Allia.

XXXXXXXXXXXXXXXXXX   

Puis ce fut l’heure du cocktail…et l’opportunité de visiter la belle exposition du Tintoret dans les meilleures conditions, pour clôturer cette superbe journée!

XXXXXXXXXXXXXX

Quelle belle expérience de jurée! La sélection m’a permis de sortir de ma zone de confort, en découvrant notamment Jean-François Billeter et Jane Sautière, deux auteurs que je ne connaissais même pas de nom…j’ai adoré les délibérations, c’est un vrai plus quand on peut débattre plutôt que de voter, en notant, par correspondance (mais ce n’est possible que lorsque le jury comporte un nombre limité de jurés). Et que de belles rencontres…

Merci beaucoup à la rédaction de Psychologies Magazine pour l’organisation du Prix, à Pauline Puyenchet pour son professionnalisme et sa sympathie, à Julie Henry de la FNAC, et à la pétillante Hélène Lecturissime pour avoir partagé cette expérience avec moi!

et merci à Camille du blog Mémoire du Vivant pour la photo du jury !

9 commentaires sur “Remise du Prix Psychologies du Roman Inspirant 2018

  1. Oh, tu as donc fait la connaissance de MA libraire attitrée, Marie-Claire :-))
    Et en plus, je vois que vous avez pu déguster de délicieuses pâtisserie en parlant livres. Décidément, je comprends que tu aies pu aimer cette expérience !
    Je regrette vraiment de n’avoir pu me rendre à la soirée de remise…

    1. ah je ne savais pas que Marie-Claire était TA libraire 😀
      elle est charmante, et (et je lui ai dit) j’ai beaucoup aimé sa façon de parler des livres qu’elle avait aimés, c’était pertinent et passionné sans être jamais agressif, elle est très convaincante mais tout en délicatesse!
      snif pour la soirée 🙁

  2. Une expérience très intéressante – je suis curieuse tu as voulu éliminer Bakhita or tu n’as pas écrit de billet – tu l’as donc lu mais tu n’en parles pas sur le blog? Il a tellement fait l’unanimité partout, je serais curieuse de connaître ton avis !

    1. en fait j’ai lu Bakhita à sa sortie, et mon avis, sans être négatif, est plutôt à contre-courant des avis sur la blogo…je devais écrire un billet, et puis j’ai pris tellement de retard (je dois en avoir 10-15 de retard!) que je ne l’ai pas fait…il n’y a donc pas de volonté de faire l’impasse sur le blog, c’est juste que je suis méga à la bourre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *