Demain c’est loin – Jacky Schwartzmann

« Demain c’est loin » : derrière ce titre de chanson d’IAM se cache un roman de Jacky Schwartzmann, auteur repéré chez Jérôme, et que j’ai découvert via l’offre des éditions du Seuil qui mettent à disposition un livre numérique par jour gratuitement sur leur site.

François Feldman n’est pas de la famille du chanteur, en dépit de son nom il n’est pas juif, et en dépit de sa tête, il n’est pas arabe. Il a grandi dans la cité des Buers à Lyon, et vivote désormais en centre-ville, où il tient une boutique de t-shirts à citations (qui sortent de son imagination fertile). Un jour lui vient une idée lumineuse pour faire fortune : vendre de la terre importée d’Algérie à ceux qui auraient voulu être enterrés au bled mais font finalement le choix d’être inhumés en France car c’est là où habite leur descendance. Cependant, personne n’accepte d’investir dans son projet, et notamment sa banquière. Mais le jour où celle-ci est impliquée dans un drame sous les yeux de François, le duo improbable se retrouve en cavale…

J’ai passé un très agréable moment de lecture avec « Demain c’est loin ». Le récit est frais et rythmé, et on ne s’ennuie pas une seconde en compagnie de François Feldman. Ce livre m’a d’ailleurs fait penser d’une certaine façon à « La Daronne » d’Hannelore Cayre, que j’avais tant aimé. Il y a beaucoup d’humour, et l’histoire est maligne et bien tournée, avec quelques phrases qui appuient là où ça fait mal et qui font mouche, et tout le monde en prend d’ailleurs pour son grade.

J’ai lu cet ouvrage avec grand plaisir même si je regrette que certains événement soient peu crédibles, par exemple : un Français ne peut pas se rendre en Algérie au pied levé, il faut un visa et celui-ci ne s’obtient pas en un claquement de doigt. « Demain c’est loin » a été une bouffée d’oxygène et je serais ravie de retrouver Jacky Schwartzmann avec d’autres titres, j’ai notamment entendu beaucoup de bien de son premier roman « Mauvais Coûts ».

Publié au Seuil en 2017, disponible en poche chez Points, 197 pages.

 

6 commentaires sur “Demain c’est loin – Jacky Schwartzmann

  1. apparemment oui, je suis comme toi je n’aime pas les invraisemblances. Le pire exemple : dans les films ou livres, lorsqu’une personne se rend en prison visiter un proche. Pour avoir été visiteuse de prison, ça ne se fait pas comme ça ! il y a toute une procédure avant à suivre.. bref, ça m’énerve mais forcément ça gâcherait l’histoire de savoir qu’on attend parfois plusieurs semaines pour être approuvé !

    1. oui, ça m’agace les libertés prises pour le bien de l’intrigue… on peut quand même trouver une explication, en une phrase pour faire avancer l’intrigue tout en restant crédible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *