Lever de Rideau sur Terezin – Christophe Lambert

Je lis très peu de romans jeunesse, et c’est grâce à Claire, dans le cadre du podcast littéraire Bibliomaniacs que nous avons co-animé que j’ai découvert « Lever de Rideau sur Terezin » de Christophe Lambert (rien à voir avec l’acteur!)

En pleine Seconde Guerre Mondiale, fin 1943 à Paris, le célèbre dramaturge Victor Steiner doit se cacher car il est juif. Un soir qu’il est sorti pour assister à la représentation du « Soulier de Satin » de Paul Claudel, il est arrêté et déporté. Il se retrouve à Terezin, un camp de concentration assez particulier, car de nombreux Juifs connus, notamment des artistes ou des scientifiques, y sont détenus. C’est également un camp qui sert d’instrument de propagande. Et justement, alors que Victor vient d’arriver, la Croix-Rouge a planifié une visite dans six mois. Le SS Waltz, qui fait partie de la direction du camp, a vécu en France, et est un admirateur de Victor Steiner : il lui demande d’écrire une pièce pour qu’elle soit jouée dans le cadre de cette visite…

J’ai eu un gros coup de cœur pour ce roman! Christophe Lambert a réussi à trouver le bon équilibre pour pouvoir s’adresser à la fois à de jeunes lecteurs – des faits historiques sont expliqués, sans pour autant que ce soit trop appuyé dans le récit – et aussi à un public adulte. Il y a eu énormément de livres publiés sur la Seconde Guerre Mondiale, mais le camp de Terezin n’est pas de ceux dont on parle le plus, et même si je le connaissais déjà, j’ai apprécié l’angle original de la création artistique sur lequel s’est basé l’auteur pour écrire ce roman. 

En effet, Christophe Lambert a souhaité traiter le thème de l’art sous la contrainte : Waltz oblige Steiner à écrire cette pièce et celui-ci, même s’il désapprouve l’objectif de cette pièce – faire croire à la délégation de la Croix-Rouge que Terezin est un camp-modèle – n’a pas le choix, d’autant plus que le processus de création va permettre de protéger pendant a minima six mois l’équipe qui aura été constituée pour la représentation théâtrale. Steiner est dans une position délicate, entre le marteau et l’enclume, car il doit exaucer les exigences de Waltz, tout en répondant aux desiderata de la Résistance du camp, qui veut profiter de la représentation pour mener à bien une action. Christophe Lambert va même jusqu’à mettre en place une mise en abyme, puisque, Waltz souhaitant que la pièce se déroule au XVIIe siècle, sa période favorite, Steiner écrit sous les ordres du SS une pièce sur Molière écrivant une pièce sous les ordres de Louis XIV…

« Lever de Rideau sur Terezin » est vraiment une réussite sur tous les plans : le contexte historique est fouillé, mais le roman repose également sur toute une galerie de personnages attachants et bien incarnés, qui sont d’ailleurs pour la plupart fictionnels, Steiner en tête. J’ai particulièrement apprécié le jeune Léo, un adolescent avec qui Steiner sympathise, et sa relation très forte avec son grand-père, un mathématicien reconnu, ainsi que Moese, le bibliothécaire qui assiste Steiner dans ses recherches. La cohésion qui existe entre les membres de la troupe est également très bien rendue.

Même si le livre est orienté jeunesse, l’horreur du camp est bien présente – une des premières scènes, quand Victor arrive à Terezin, est en effet extrêmement marquante, tout comme la vague de déportations massives à l’approche de la visite (il ne faut en effet pas que le camp ait l’air surpeuplé…) et il y a plusieurs passages déchirants dans le récit.

Vraiment, « Lever de Rideau sur Terezin » est un très beau roman… d’ailleurs jusqu’à la dernière page, puisque Christophe Lambert nous réserve une jolie surprise. La post-face est également très éclairante. Un livre que je ne peux que recommander au plus grand nombre, et que vous pouvez retrouver à l’affiche de l’émission Bibliomaniacs spéciale jeunesse d’Avril 2020 ici.

Publié en 2015 chez Bayard Jeunesse, 260 pages.

6 commentaires sur “Lever de Rideau sur Terezin – Christophe Lambert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *