Ohio – Stephen Markley

« Ohio » de Stephen Markley est un premier roman publié chez Terres d’Amérique que j’avais repéré dès la rentrée mais que je n’avais pas eu l’opportunité de lire avant ce mois de Décembre, et quelle claque! J’ai adoré cette lecture, qui a été un vrai coup de cœur ! 

Les protagonistes de ce roman choral sont un groupe de trentenaires qui ont été au lycée ensemble dans la bourgade de New Canaan dans l’Ohio. Quinze ans plus tard, que sont devenus les joueurs de football américains et les plus jolies filles de l’école? Rick et Dan s’étaient engagés dans l’armée : le premier est mort au combat, le second est revenu avec un œil en moins ;  Lisa a disparu et ne donne des nouvelles qu’avec quelques mails laconiques et des cartes postales du bout du monde ;  Hailey, infirmière, s’est mariée et a eu une petite fille ;  Ben, musicien, est mort d’une overdose ; Tina vivote chez Walmart ; Bill, activiste, est devenu toxicomane ;  Kaylyn a une vie chaotique et attend un enfant ; Stacey a fait des études supérieures et a beaucoup voyagé…

Un soir de 2013, quatre d’entre eux, Bill, Dan, Tina, Stacey reviennent à New Canaan. Leurs trajectoires, sans concertation, vont converger : chacun vient chercher des réponses et panser les blessures du passé. 

La scène d’ouverture (les funérailles de Rick) est assez bluffante et donne un bon aperçu du style percutant de l’ouvrage. J’ai beaucoup aimé la construction du livre qui nous raconte une même soirée vue par ces quatre personnages qui vont agir en parallèle, s’apercevoir, se croiser, se percuter. La vue à 360 degrés de cette soirée est une excellente idée, très cinématographique, et cet exercice difficile est très bien maîtrisé par Stephen Markley. 

L’ambiance est sombre, les morts, les addictions, les traumatismes sont nombreux. « Ohio » se révèle, au fil de la lecture, être un roman noir, avec aussi du suspense : on sent confusément qu’il y a des non-dits, des dissimulations, des drames … mais lesquels?

Non seulement « Ohio » est passionnant, et tient en haleine, mais je le trouve également brillant, dans sa construction et sa maîtrise, difficile de croire que c’est un premier roman ! A découvrir ! 

Publié en Août 2020 chez Albin Michel (Terres d’Amérique), traduit par Charles Recoursé, 560 pages.

27e lecture de la Rentrée Littéraire de Septembre 2020.

12 commentaires sur “Ohio – Stephen Markley

  1. Tu me fais envie, je le vois beaucoup passer sur les blogs avec des avis positifs ! Et puis je te fais confiance, j’ai découvert tant de bons roman sgrâce à toi dont le dernier magnifique « là où chantent les écrevisses » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *