Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants – Mathias Enard

3 coeurs

J’ai lu ce roman de Mathias Enard un peu par hasard, en audio-livre. Il entre dans le challenge d’Enna, qui m’a également convaincue d’essayer les audio-livres, concernant les gagnants du Goncourt des Lycéens.

.

Je suis d’ailleurs surprise que les Lycéens aient plébiscité ce récit exigeant, que je vois plutôt comme un texte poétique, une recherche sur la langue et les sonorités, plutôt que comme un roman d’aventures sur le voyage de Michel-Ange à Constantinople pour dessiner un pont à la demande du Sultan. Une histoire imaginée par Mathias Enard après avoir découvert par hasard à la Villa Médicis où il était pensionnaire, que le Sultan avait invité l’artiste à venir travailler pour lui. On ne sait pas si Michel-Ange a accompli le déplacement, Mathias Enard en doute car cela aurait laissé des traces, mais l’auteur s’est néanmoins servi de lettres authentiques de l’artiste qu’il a lui-même traduites afin de dresser un portrait aussi historiquement fidèle que possible.
 .
Je pense vraiment que c’est un livre qu’il faut découvrir à l’oral, lu par la très belle voix de Thibaut de Montalembert qui met en valeur le rythme des phrases et le vocabulaire recherché- je n’ai jamais autant entendu le mot ‘janissaire’ dans un récit !. J’ai été bercée par la voix du lecteur, mais ai eu du mal à m’intéresser à l’intrigue, peut-être aurait-ce été plus facile en lisant le texte dans la version papier ?
 .
Dans le très intéressant entretien, à ne surtout pas manquer, qui conclut cet audio-livre,  Mathias Enard préconise en tout cas de découvrir ce roman à l’oral, car il a été rédigé dans ce but, lui-même lisant son texte à voix haute au fur et à mesure de l’écriture.

.

challenge_goncourt_des_lyc_ens

4 commentaires sur “Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants – Mathias Enard

  1. Tu ne peux pas savoir comme je me sens importante de savoir que c'ets moi qui t'ai donné le goût des livres audio…ça me fait super plaisir!
    J'ai bien aimé le style de ce roman, lu en version papier et l'intrigue ne m'a pas marquée, je pense que c'est un livre que je redécouvrirai peut-être un jour en livre audio (en effet, je relis très rarement des livres mais en livre audio ça ne me gêne pas!)
    Je suis d'accord avec Valérie, j'ai eu un coup de coeur pour "Rue des voleurs" (très différent de celui-ci)
    Par contre, peux-tu m'envoyer ton lien pour le challenge Goncourt des lycéens car je me connais, je vais oublier sinon ;-à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *