L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir – Rosa Montero

5 coeurs

C’est en lisant les avis enthousiastes de Mior, Clara ou encore Jostein que j’ai eu envie de découvrir « L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir » de Rosa Montero, une auteur espagnole que je ne connaissais pas encore.

Dans ce livre, l’auteur retrace la vie de Marie Curie mais pas que. En effet, le veuvage de la célèbre scientifique, qui avait épousé Pierre Curie, la renvoie à la mort de son propre conjoint. Rosa Montero va donc nous parler de la vie de Marie Curie, tout en parsemant son récit de commentaires, de parallèles avec l’époque actuelle, et de réflexions sur le veuvage, la mort, la perte d’un être cher.
Résultat de recherche d'images pour "marie curie"
Marie Curie

La vie de Marie Curie, c’est la vie d’une femme qui cumule plusieurs tares : celle d’être une femme, celle d’être une femme active, celle d’être une femme active dans un monde d’hommes, celle d’être une femme étrangère active dans un monde d’hommes. Sa vie sera une lutte permanente, pour concilier vie active et vie de famille, pour être reconnue à la hauteur de son travail, pour se battre contre les xénophobes (elle était considérée par les médias comme française quand elle apportait du rayonnement à la France, et comme polonaise et donc « étrangère » lors des épisodes plus négatifs, comme sa liaison avec Paul Langevin cinq ans après la mort de son mari), pour arriver au bout de ses travaux scientifiques – avec un amour inconsidéré pour le radium sans prendre conscience du danger, ce qui la tuera, ainsi que sa fille, et indirectement son mari…
En parlant de mari, elle aura eu la chance de former un couple uni avec Pierre Curie, qui sera à la fois son partenaire amoureux et son partenaire scientifique et qui ne cessera de la soutenir. De très beaux extraits du journal de Marie Curie sont cités dans le récit, qui montrent, sous l’aspect austère, une femme amoureuse et passionnée, qui manie très bien le verbe.

Résultat de recherche d'images pour "rosa montero"
Rosa Montero

Rosa Montero nous en apprend donc beaucoup sur la vie de Marie Curie, mais de façon très naturelle, et pas du tout empesée comme dans beaucoup de biographies. L’auteur n’est jamais très loin de son sujet, et n’hésite pas à faire des commentaires souvent très pertinents, parfois très drôles également, dans un texte très vivant, dynamique et moderne (bien que je ne sois pas forcément très fan du système de hashtags utilisé, un peu trop gadget à mon goût…). Je ne suis pas une grande adepte des biographies, ni des auteurs de biographies qui « ramènent leur fraise » et parlent finalement plus de leur petite vie que de celle du personnage évoqué, mais je dois dire que Rosa Montero m’a bluffée par sa façon de concilier les deux, peut-être parce qu’elle ne parle d’elle que dans le cadre de grands thèmes, comme la mort, le féminisme, la maternité, l’écriture.

 

Pierre et Marie Curie

Cela donne un texte très vivant, malgré l’omniprésence de la mort, très agréable, très personnel. Le livre est relativement court, et j’ai passé un très bon moment lors de la lecture de ce texte intelligent, qui nous en apprend beaucoup sur Marie Curie, car attention, cette biographie n’est pas un prétexte, il y a eu un vrai travail de recherche en amont. Rosa Montero a un vrai talent de conteuse, et s’est vraiment approprié cette biographie pour en faire un texte très personnel et accessible. J’ai presque eu l’impression en lisant « L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir » de passer un moment avec une amie qui me raconterait une histoire sur un ton intime et conversationnel. Bref, c’est un très beau texte, intéressant, original et bien écrit ! A lire absolument !

Publié le 22 Janvier 2015 aux Editions Métailié, traduit par Myriam Chirousse, 177 pages.

 

32e participation au Challente Rentrée Hiver 2015 organisé par Valérie et hébergé par Laure de Micmelo.
challenge rentrée d'hiver

10 commentaires pour “L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir – Rosa Montero

  1. @Virginie : je ne suis pas fan des bios, et très sincèrement je ne m'intéressais pas beaucoup à Marie Curie avant de lire ce livre, mais il est aux antipodes de la bio traditionnelle…une super découverte!

    @Electra : c'est aussi grâce à plusieurs billets très enthousiastes que j'ai eu envie de le lire, sinon je pense que je serais passée à côté, et cela aurait été bien dommage!

  2. @Galéa : je vais le conseiller à ma mère également!
    @Tant qu'il y aura des livres : c'est vraiment grâce aux blogs que je l'ai lu, sinon je serais passée complètement à côté
    @Clara : oui j'ai très envie de découvrir d'autres titres
    @Margotte : c'est vrai que rien que pour Marie Curie c'est intéressant
    @Valérie : connaissant tes goûts, j'aurais pu m'en douter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *