Deux BD : Les Pieds-noirs à la Mer de Fred Neidhardt & Les Aventures de Rabbi Harvey de Steve Sheinkin

                                        5 coeurs                         4 coeurs
                         Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
Je ne lis pas beaucoup de BD ou de romans graphiques mais  j’ai beaucoup aimé ces deux ouvrages, pour des raisons différentes : « Les Pieds-noirs à la Mer » de Fred Neidhardt et « Les Aventures de Rabbi Harvey » de Steve Sheinkin.

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
J’avais repéré « Les Pieds-noirs à la Mer » de Fred Neidhardt sur un blog, mais lequel? Daniel, lycéen, fugue de chez ses parents, et se réfugie chez ses grands-parents à Marseille, Pieds-Noirs qui ont dû quitter l’Algérie pour la France. En passant du temps avec eux, il découvre toutes les contradictions de sa famille : le grand-père a épousé une Juive mais tient des propos antisémites, tous font des réflexions racistes sur les Arabes tout en ayant finalement beaucoup de points communs avec eux, Daniel, tout en aimant beaucoup les membres de sa famille, est plutôt effaré de ce qu’il entend, et lorsqu’il apprend que son cousin est ostracisé pour s’être mis en ménage avec une Algérienne, il tente d’aplanir les rancœurs et de réconcilier toute la famille.
Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
Afficher l'image d'origineJ’ai eu du mal à rentrer dans cette BD à cause du dessin, auquel je n’ai pas du tout accroché, et que j’ai trouvé au début plutôt moche… Fred Neidhardt représente les personnages d’une façon mi-humaine mi-animale que je n’ai pas trouvée très réussie, rien à voir avec la beauté des dessins d’Art Spiegelman. Mais comme le thème était passionnant, j’ai finalement passé outre mes réticences et me suis laissée embarquer par l’histoire. L’auteur brosse toute une brochette de personnages plus gratinés les uns que les autres, que ce soit le grand-père, le cousin marlou, la cousine cagole ou le cousin métalleux amoureux d’une Kabyle, mais avec beaucoup de tendresse et surtout sans manichéisme. Car la réalité est toujours plus complexe qu’elle n’en a l’air dans ce récit, et Daniel, le personnage extérieur, cherche à aller au-delà du racisme apparent, à en savoir plus sur les membres de sa famille, à comprendre d’où ils viennent, leurs souffrances, leurs traumatismes, leur histoire, leurs ambiguïtés. Fred Neidhardt, à partir ce cette histoire familiale, retrace l’histoire des Pieds-Noirs en France, qui ont quitté l’Algérie contraints et forcés en laissant quasiment tout derrière eux, et n’ont pas vraiment été reçus à bras ouverts par les métropolitains d’où le titre de la BD. Les grands-parents de Daniel sont coincés entre d’un côté leur ressentiment envers les Arabes à cause de la Guerre d’Algérie et des atrocités dont ils ont pu être victimes, et aussi un sentiment de supériorité hérité du colonialisme et de l’autre, des souvenirs communs, une langue, une culture, une gastronomie qui les rendent souvent plus proches des Arabes que des métropolitains. Fred Neidhardt rend très bien cette ambiguïté et arrive à rendre attachants les membres de la famille de Daniel malgré les horreurs qu’ils peuvent proférer, notamment lors d’un repas épique, acme de l’histoire, qui va pousser à l’extrême les positions de chacun.
Malgré un dessin peu attirant, « Les Pieds-Noirs à la Mer » de Fred Neidhardt est une BD originale et touchante, très bien dosée, qui évoque un thème peu exploré en littérature, et qui rend à merveille l’esprit de cette famille particulière.
*****************************************************************************
Afficher l'image d'origine
« Les Aventures de Rabbi Harvey » de Steve Sheinkin est une bande dessinée tout à fait différente. Sous-titrée « La sagesse et l’humour juifs au Far West », elle met en scène un rabbin, le Rabbi Harvey, au Far West, qui utilise sa sagacité et l’enseignement juif pour contrer les multiples bandits et personnes mal intentionnées qui peuvent croiser sa route.
Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
J’ai adoré cette bande dessinée! Le dessin est minimaliste et épuré, mettant en valeur la finesse et l’intelligence de la dizaine de saynètes qui se succèdent dans ce tome 1. Steve Sheinkin renouvelle la tradition des histoires de shtetl (les villages juifs d’Europe de l’Est) en les transplantant dans le Far West. C’est fin, vif, très drôle et la sagesse triomphe toujours sur la force et la malhonnêteté!
Afficher l'image d'origine
C’est un ouvrage que j’ai emprunté par hasard à la médiathèque et ce fut une très agréable surprise, je riais toute seule en le lisant dans les transports en commun,
Steve Sheinkin vulgarise l’enseignement du Talmud et le folklore juif pour les rendre accessibles au plus grand nombre, offrant même une explication de texte à la fin de l’ouvrage, où il explique pour chaque histoire où il a puisé son inspiration.
Trois volumes sont disponibles en Français, j’ai donc hâte de retrouver le Rabbin Harvey pour de nouvelles aventures!
« Les Pieds Noirs à la Mer » de Fred Neidhardt, publié aux Editions Marabout le 30 octobre 2013, 110 pages
« Les Aventures de Rabbi Harvey » de Steve Sheinkin, publié aux Editions Yodea le 10 mai 2008, 128 pages/

4 thoughts on “Deux BD : Les Pieds-noirs à la Mer de Fred Neidhardt & Les Aventures de Rabbi Harvey de Steve Sheinkin

  1. Oh super pour le second car je me fais une "semaine israélienne" – j'ai déjà un roman graphique mais si je peux me procurer cette histoire de Rabbin au western ..

    Pour le premier, si comme tu l'expliques très bien, le fond y est (l'accueil mitigé des pieds-noirs, leurs préjugés, leur sentiment de supériorité) et m'intéresse vivement, la forme me rebute profondément ! Le dessin est sensé traduire quoi ? Je passe mon tour.

  2. @ Jérôme : ah oui? moi j'ai eu du mal avec celui des Pieds-Noirs, mais pas de problème avec Rabbi Harvey

    @Electra : franchement, je rigolais toute seule en lisant Rabbi Harvey, tu vas te régaler…pour le dessin de Fred Neidhardt je n'ai pas compris pourquoi il représentait les personnages ainsi, et c'est vrai que ça a perturbé ma lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *