Nous allons mourir ce soir – Gillian Flynn

couverture-nouvelle-flynn-mourir-ce-soir

4 coeurs

J’ai lu tous les livres de Gillian Flynn, plus connue pour « Les Apparences » (ou »Gone Girl » en VO) mais dont mon roman préféré est « Les Lieux Sombres », et j’étais donc ravie d’apprendre que Sonatine publiait un nouvel ouvrage de cette auteure. « Nous allons mourir ce soir » n’est en fait pas un roman, mais une novella qui a reçu le Prix Edgar-Allan-Poe en 2015.

gillian-flynn
Gillian Flynn

Comme dans les trois romans de Gillian Flynn, l’héroïne est une jeune femme à la vie cabossée : la narratrice est une ancienne travailleuse du sexe (« branleuse professionnelle » est un terme qui lui est tout à fait adapté) reconvertie en diseuse de bonne aventure à la suite d’une tendinite au poignet- elle est en fait passée de l’arrière-boutique à la boutique… Un jour, elle rencontre une nouvelle cliente, Susan, une femme qui a de gros soucis familiaux et dont la demeure, un manoir, est oppressante. Susan l’engage pour purifier sa maison…

La lecture de « Nous allons mourir ce soir » a été à la fois jubilatoire et frustrante. Cette novella – ou grosse nouvelle – compte une soixantaine de pages, mais l’auteure prend le temps de poser le contexte et d’évoquer le passé de la narratrice comme elle le ferait dans un roman de 300 pages. On s’attache donc à la narratrice et l’intrigue est diablement efficace. Manipulation, jeux de dupes, faux-semblants… Gillian Flynn a sorti le grand jeu pour ce texte, et le récit s’accélère au fur et à mesure, pour finir un peu brutalement et bien trop vite. J’ai eu l’impression que l’auteure avait commencé un roman pour finalement bifurquer vers un format bien plus court. Il n’empêche que ce texte est très malin, avec de nombreux rebondissements et beaucoup de machiavélisme.

Je me suis tout de suite sentie bien dans « Nous allons mourir ce soir », et j’ai trouvé que l’auteure était vraiment brillante pour livrer un récit aussi futé et bien ficelé. Dommage que le format, ni roman ni nouvelle, soit un peu bancal car même si la chute est très maîtrisée, le texte s’est fini trop tôt à mon goût et j’aurais bien continué ma lecture un peu plus longtemps. 

Il n’empêche que « Nous allons mourir ce soir », basé sur une excellente idée,  est un très bon moyen de patienter jusqu’au prochain roman de Gillian Flynn. Elle a intérêt à s’y mettre vite!

Publié en 2016 aux Editions Sonatine, traduit par Héloïse Equié, 72 pages.

12 thoughts on “Nous allons mourir ce soir – Gillian Flynn

  1. Bonjour Eva, et bien n’ayant pas « accroché » aux Lieux sombres (je m’étais arrêtée à la page 50), je fais l’impasse sur Gillian Flynn et le scénario de « Gone Girl » ne m’avait pas plu non plus. Désolé. Bonne journée.

    1. Les Apparences est un modèle de machiavélisme ! (un peu trop d’ailleurs, je pense que j’aurais plus aimé le livre si l’auteure avait été un peu plus light sur les rebondissements) – je préfère Les Lieux Sombres, moins inventif mais mieux ficelé. (oui, je me suis un peu lâchée sur l’expression ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *