Swing Time – Zadie Smith

Zadie Smith est une auteure que j’avais envie de lire depuis très longtemps mais je n’en avais jamais eu l’occasion avant la sortie de son dernier roman en date, « Swing Time ».

« Swing Time » nous raconte l’histoire d’une amitié entre la narratrice, dont on ne connait pas le prénom, et Tracey, deux petites filles métisses vivant dans une cité de la banlieue londonienne, qui se rencontrent à un cours de danse. La mère de la narratrice, originaire de la Jamaïque, est une femme qui a de l’ambition pour sa fille : elle souhaite que celle-ci ait accès à la meilleure éducation et puisse gravir l’échelle sociale. Elle-même a repris ses études et est engagée politiquement. Elle voit donc d’un mauvais œil l’amitié de sa fille avec Tracey, élevée de manière beaucoup plus nonchalante par une mère célibataire. On suit la vie de Tracey et de la narratrice jusqu’à ce qu’elles atteignent une trentaine d’années : Tracey va devenir danseuse professionnelle avant que sa carrière ne s’enlise, tandis que la narratrice devient l’assistance personnelle d’une pop star, un métier qui la conduira jusqu’en Afrique de l’Ouest, où la chanteuse a décidé de construire une école pour filles.

Le début de « Swing Time » m’a fait penser à « L’Amie Prodigieuse » : une amitié entre deux petites filles d’un milieu populaire, l’une à l’intelligence extrêmement vive mais pas toujours canalisée (Tracey), et l’autre plus raisonnable, plus scolaire qui est la narratrice. Le récit m’a bien accrochée, je me suis attachée à ces deux petites filles et j’étais curieuse de savoir ce qu’elles allaient devenir.

Il y a un vrai souffle romanesque dans ce livre que j’ai lu avec plaisir. Il alterne la vie actuelle de la narratrice, alors qu’elle travaille pour cette pop star ressemblant fortement à Madonna, avec des flash-backs de son enfance et de son adolescence. L’histoire est riche, avec de nombreux thèmes abordés – un peu trop d’ailleurs : métissage, amitié, danse, ascension sociale, équilibre vie professionnelle/vie personnelle, humanitaire, et même islamisation de l’Afrique…le roman est touche-à-tout mais se noie un peu dans tous ces thèmes, qui sont effleurés sans avoir le temps d’être vraiment explorés, et je me suis parfois demandé où l’auteure voulait en venir.

J’ai beaucoup aimé l’amitié entre Tracey et la narratrice. Malheureusement, Tracey disparait quasiment de l’histoire durant une quinzaine d’années alors que c’est leur interaction qui m’intéressait : les trajectoires de deux amies divergent en effet à l’adolescence, et elles ne se retrouvent en pointillé qu’à la trentaine. Le récit se concentre donc sur la vie adulte de la narratrice, que je n’ai pas trouvée très intéressante . Elle peut sembler très séduisante puisque la jeune femme est proche d’une célébrité internationale, voyage beaucoup, a accès à des lieux et des situations hors du commun, mais dans les faits, elle est corvéable à merci, même si elle évolue dans des conditions luxueuses, et n’a pas vraiment de vie personnelle. J’ai aimé la relation d’amitié entre la narratrice et Hawa, une jeune femme qui vit dans le village africain où est construite l’école pour filles financée par la star, mais les nombreux personnages secondaires, peu développés, des chapitres « africains » du récit, ont émoussé mon intérêt.

Si « Swing Time » est fluide et est très agréable à lire,  je pense que ce récit aurait pu être plus fort, plus profond si la narration avait été moins dispersée, s’il y avait eu moins de personnages secondaires, et si Tracey adulte avait été plus présente dans l’histoire au lieu d’être reléguée au second plan, une sorte de fantôme qui est souvent évoqué mais dont on ne sait rien pendant trop longtemps.

Même si je ne suis pas totalement convaincue par « Swing Time », la plume de Zadie Smith m’a plu, et je tenterai avec plaisir un autre de ses romans. En avez-vous un en particulier à me recommander?

Publié en Août 2018 chez Gallimard, traduit par Philippe et Emmanuelle Aronson, 480 pages.

Merci à Decitre et Gallimard pour ce partenariat !

Retrouvez ce livre à l’affiche de l’émission d’Octobre 2018 du podcast littéraire Bibliomaniacs!

11e lecture de la Rentrée Littéraire de Septembre 2018.

6 commentaires sur “Swing Time – Zadie Smith

  1. J’ai définitivement un problème, ou plutôt un blocage, avec Zadie Smith. J’ai tenté « Sourires de loup » et « Ceux du Nord-Ouest », sans succès. Je m’y suis perdue ou je me suis décrochée la mâchoire à force de bailler. Tes bémols me disent que ce ne sera pas un succès cette fois non plus. Je vais donc passer mon chemin (chat échaudé craint l’eau!).

  2. Ton billet explique clairement pourquoi j’ai eu du mal… Cela part dans tous les sens, cette soi disant amitié est bien peu détaillée, en fait j’ai accroché à la partie africaine.
    Sinon je n’avais lu que Sourires de loup (bon souvenir) et Changer d’avis, des essais absolument fascinants que je recommande chaudement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *