Lucy in the Sky – Pete Fromm

Si j’entends parler de Pete Fromm depuis des années, je n’avais encore jamais lu cet auteur, et c’est dans le cadre du podcast littéraire Bibliomaniacs que je l’ai enfin découvert avec son roman « Lucy in the Sky ».

Lucy est une adolescente américaine de quinze ans qui vit avec ses parents, qui l’ont eu très jeunes. En réalité, elle vit plutôt seule avec sa mère, car son père, bûcheron, n’est quasiment jamais là, il part régulièrement en déplacement professionnel pour plusieurs mois. La mère de Lucy, Lainee, n’en peut plus d’attendre perpétuellement le retour de son mari : elle a commencé à travailler, sans l’en informer, et Lucy remarque qu’elle sort de plus en plus et rentre de plus en plus tard… Quant à Lucy, elle commence à vivre ses premières histoires d’amour et ses premières expériences sexuelles…

« Lucy in the Sky » est un roman d’apprentissage porté par une jeune fille attachante et décalée. Lucy est intelligente, très mûre, indépendante, avec un fort caractère et beaucoup de répartie. Elle découvre sa sexualité, son désir de vivre des histoires d’amour sans pour autant s’engager et envisager le futur. En parallèle, elle souffre de voir sa mère rejeter la vie que son mari lui impose depuis des années et prendre son indépendance, et les deux femmes se déchirent de plus en plus – un affrontement qui se cristallise autour de joutes verbales où les mêmes expressions familiales, tendres au début du roman, sont prononcées avec une ironie et un reproche croissants.

Pete Fromm aborde avec une plume sensible, parfois crue, les changements que vit Lucy, le désir d’indépendance qu’elle et sa mère éprouvent en parallèle. Le récit est juste, réaliste, loin d’un roman jeunesse édulcoré, et Lucy est un personnage extraordinaire. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, entre Lainee qui veut prendre en main sa vie au lieu d’attendre passivement le retour de son mari, Kenny le voisin avec qui l’amitié se transforme en relation amoureuse, ou encore Tim le prétendant religieux qui envisage déjà le mariage…

Sur un sujet souvent traité – l’adolescence, le désir d’indépendance, la découverte de la sexualité… – Pete Fromm propose une oeuvre vraiment originale, sans langue de bois ou fausse naïveté. On sent qu’il aime ses personnages féminins, qu’il est de leur côté… J’ai néanmoins quelques bémols qui m’ont empêchée de pleinement apprécier ce roman : les dialogues, qui sont très nombreux dans le roman, ont un côté sur-écrit qui donne une certaine artificialité aux conversations. Quant à la fin…je l’ai trouvée complètement ratée, pas du tout maîtrisée, en rupture avec le reste du roman (quel dommage!)

Malgré ces bémols, « Lucy in the Sky » de Pete Fromm est un roman à découvrir, pour la richesse de ses personnages, pour sa fraîcheur, pour son audace, pour sa vision féministe…  

Publié en 2015 chez Gallmeister, traduit par Laurent Bury, existe en poche chez Totem, 352 pages.

Le roman est à l’affiche de l’émission d’Avril 2019 du podcast littéraire Bibliomaniacs.

10 commentaires sur “Lucy in the Sky – Pete Fromm

    1. pour le « ratage » c’est mon avis personnel, mais je n’ai pas du tout compris où allait le récit…
      j’ai bien envie de découvrir un autre livre de Pete Fromm (récit ou roman)

  1. Je l’ai dans ma PAL mais jamais lu .. je ne suis pas très fan des histoires d’ado et tes bémols me font dire qu’il va rester encore dans ma PAL un petit bout de temps (perso tu es la seule à parler de cette fin ratée)

    1. il y a une vraie originalité dans la personnalité de Lucy et dans le traitement de cette histoire…on l’a mis à l’affiche de Bibliomaniacs, et on était plutôt unanime sur le sujet de la fin…

Répondre à Marie-Claude Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *