Enfant de Salaud – Sorj Chalandon

Une Rentrée Littéraire en compagnie de Sorj Chalandon est toujours une joie, et j’étais donc ravie de retrouver l’auteur avec « Enfant de Salaud », qui est en quelque sorte une suite de « Profession du Père ».

La scène d’ouverture, à Izieu, est extrêmement forte. En effet, le récit se déroule au moment du procès de Klaus Barbie, en 1987, que couvre le narrateur, journaliste pour Libération. Pendant des années, son père, violent, imprévisible, écrasant, lui a fait croire qu’il était un héros de la Résistance. Pourtant, le grand-père paternel du narrateur, au détour d’une colère, lui a asséné que son père avait porté l’uniforme allemand durant la guerre, et qu’il était un « enfant de salaud ». Le procès Barbie réveille les interrogations du journaliste, et ses angoisses : son père a-t-il provoqué la mort de résistants, de Juifs? il tente de profiter de cette période où la Seconde Guerre Mondiale revient sur le devant de la scène pour enquêter et interroger son père sur son passé.

Sorj Chalandon mêle ici habilement son histoire personnelle et la Grande Histoire – avec la retranscription du procès de Barbie – à laquelle elle fait écho. Il y a une forte sensation d’étouffement dans ce livre, entre l’univers clos du tribunal où défilent des victimes qui doivent dire l’indicible, et le narrateur qui vit sous une chappe de mensonges et de non-dits.

Le reporter de guerre, l’homme aguerri de trente-cinq ans, redevient un enfant apeuré devant ce père haineux et mythomane, dont il découvrira que le parcours est moins manichéen et plus complexe qu’il n’y parait, même si la fuite et la médiocrité en sont le fil conducteur.

La plume de l’auteur est toujours aussi belle et douloureuse, on retrouve d’ailleurs dans ce livre quelques scènes très réussies avec la mère, qui semble planer dans une autre dimension, à force de vivre dans l’ombre de son seigneur. A se demander d’ailleurs comment ce couple a pu donner naissance à un Sorj Chalandon,, qui semble si éloigné de l’univers et des valeurs dans lesquels il a grandi.

Un très beau livre, fin et poignant, sur un fond historique passionnant.

Publié en Août 2021 chez Grasset, 336 pages.

2 commentaires sur “Enfant de Salaud – Sorj Chalandon

  1. J’avais beaucoup aimé PROFESSION DU PERE, je ne manquerai pas de lire ce nouveau roman ! Je crois que tous les livres de Sorj Chalandon sont de grande qualité, tu confirmes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *