L’Enfer de Church Street – Jake Hinkson

enfer church street
.
4 coeurs
.
Ayant lu quelques billets très enthousiastes sur « L’Enfer de Church Street » de Jake Hinkson, notamment ceux de Jérôme ou Laure , je me suis donc intéressée à ce roman noir, qui est d’ailleurs le premier roman de la Collection Neonoir de Gallmeister que je lis.
.

Effectivement, ce livre commence en fanfare avec un braquage de voiture effectué par un certain Paul…Seulement voilà, le conducteur, Geoffrey Webb, ne se laisse pas faire : non pas qu’il cherche à combattre, bien au contraire, mais il propose à Paul de lui donner 3000 dollars si celui-ci accepte d’être son passager jusqu’en Arkansas et d’écouter son histoire…

.

L’écriture est simple et directe, et boum je me suis retrouvée happée dans ce récit si noir qu’il en est presque drôle. En effet, au début de son histoire, le pauvre Geoffrey Webb n’est pas un mec très clair mais il n’est pas intrinsèquement méchant, il veut juste profiter de son statut d’homme de foi – il est aumônier – à titre personnel…Pourtant il se retrouve pris, par le biais d’une rencontre avec la famille de cinglés locaux, dans une spirale de violence complètement délirante et qui semble sans fin, et sa propre graine de folie se met à germer d’une façon démesurée.
 /
« L’Enfer de Church Street » est un roman noir addictif et très accessible, que j’ai dévoré d’une traite pour ne le reposer qu’une fois fini. Jake Hinkson, grâce à une composition originale du récit, et un excellent usage du twist, se joue complètement du lecteur pour livrer un roman très malin et efficace.

Résultat de recherche d'images pour "JAKE HINKSON"
Jake Hinkson
/

Je ne connaissais pas du tout Jake Hinkson, dont ce roman est a priori le seul traduit en français, alors qu’il en a publié 4 ou 5 aux Etats-Unis… Vu la claque de celui-ci, je pense que je vais lire les autres en VO, à moins que Gallmeister les édite également dans un futur proche ? En tout cas, « L’Enfer de Church Street » est un excellent cru, le genre de roman qui, de par son ambiance et sa pertinence, peut toucher un public beaucoup plus large que celui des amateurs de polar.

 :
Publié le 5 Mars 2015 aux Editions Gallmeister, traduit par Sophie Aslanides, 236 pages.
;
34e participation au Challenge Rentrée Hiver 2015 organisé par Valérie et hébergé par Laure de Micmelo.
challenge rentrée d'hiver

 

10 commentaires sur “L’Enfer de Church Street – Jake Hinkson

  1. J'ai lu plusieurs romans noirs de la collection Neonoir de Gallmeister, celui-ci est sur ma liste. Je pense qu'ils vont traduire ses autres romans car j'ai vu le nom de l'auteur sur leur caalendrier de parution 2016… donc à toi de voir !

    En tout cas, tu me confirmes qu'il me faut aussi lire celui-ci !

  2. @Amandine : a priori, c'est le seul roman de cet auteur qui est traduit en français, mais il en a publié pas mal aux USA. Accessible, malin et bien écrit, en effet 🙂

    @Gabriel: j'ai lu pas mal de Gallmeister, mais habituellement c'est du nature writing…les autres romans noirs de cette collection ont l'air bien sombre mais vraiment pas mal

    @Electra : ah, super si d'autres sortent en 2016! il faut dire que celui-ci a été bien accueilli !

  3. @Tant qu'il y aura des livres : je ne suis pas hyper branchée nature writing mais leur collection noire a l'air top

    @Miss Leo : le premier pas est fait 🙂

    @Marie-Claude : je pense qu'il te plaira 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *