Comme Convenu – Laurel

Il y a quelques jours j’ai reçu par la poste un roman graphique, « Comme Convenu » de Laurel. Je l’ai reçu par la poste non pas parce que je l’avais commandé en ligne, mais parce que j’ai participé au financement de son impression sur la plateforme Ulule. 

Laurel est une dessinatrice et scénariste dont je suis le travail, et les aventures, depuis un bon paquet d’années. Nous avons à peu près le même âge, et comme moi, elle est originaire de Metz. Je ne la connais pas personnellement, mais nous aurions très bien pu nous croiser. Elle a publié de nombreuses bandes dessinées chez des éditeurs prestigieux (Glénat, Dargaud…) et est l’auteur de la série « Cerise », mais c’est surtout par son blog, où elle raconte sa vie, personnelle et professionnelle, et poste ses dessins que je la connais. J’apprécie tout particulièrement son humour, et son mélange de rigueur et de fantaisie.

Je possédais son précédent roman graphique, « Un crayon dans le coeur », à forte teneur autobiographique – une jeune auteure-dessinatrice, mère célibataire d’une petite fille et propriétaire de chats, qui raconte son quotidien et sa rencontre avec un étudiant en informatique un peu plus jeune qu’elle. J’ai donc sauté sur l’occasion de participer au financement de son nouveau roman graphique « Comme convenu », lorsque j’ai vu passer un post sur Facebook annonçant ce projet

Désormais mariée avec l’informaticien susmentionné, Adrien, Laurel a co-fondé un studio de jeux vidéos avec lui. Il développe, et elle s’occupe du graphisme. En 2013, ils ont eu l’occasion de partir en Californie pour co-fonder une start up de jeux vidéos et y travailler. C’est cette aventure mouvementée qui est la base de ce nouveau roman graphique. Laurel avait déjà publié sur son blog une bonne partie des planches lorsqu’elle a lancé le projet de financement participatif.

laurel comme conveu

La campagne a été un franc succès, puisque l’objectif de 9000 euros a été atteint en…une heure ! C’est finalement 265 200 euros que Laurel a pu lever, grâce à près de 8000 contributeurs. J’avais choisi le pack à 27 euros, comprenant le roman graphique de 264 pages, mais aussi quelques petits bonus, comme des marque-pages et des autocollants. Laurel est une auteure reconnue, et ceci depuis plus d’une décennie, et son projet était déjà bien avancé, puisqu’une grande partie des planches avait été montrée sur le blog, deux bonnes raisons pour avoir confiance dans cette campagne et participer au financement.

Le résultat est vraiment de qualité, tant pour le livre en lui-même (couverture, qualité de l’impression, qualité du papier) que pour les goodies. Il y a eu quelques petits soucis de livraison et Laurel s’est vraiment impliquée pour les résoudre – attention, dans un financement participatif, la plateforme n’est pas responsable de la réalisation du projet donc il vaut mieux avoir à faire à un porteur de projet motivé et digne de confiance.

eva laurel

Le contenu de « Comme Convenu » est également à la fois passionnant et très intéressant, d’ailleurs je l’ai lu d’une traite après l’avoir sorti du colis ! Laurel nous y raconte son aventure californienne en famille, puisque sa fille de 12 ans part avec Adrien et elle. L’exil et le décalage culturel ne sont pas les seuls thèmes abordés, c’est surtout l’angle professionnel qui m’a vraiment intéressée. Laurel et Adrien débarquent en Californie pour travailler dans une start-up qu’ils ont cofondée avec deux autres investisseurs. Ils se retrouvent à travailler et vivre en famille au même endroit, une grande villa à Burlingame, non loin de San Francisco : un espace qui est à la fois leur maison  et leur bureau…qu’ils partagent donc en permanence avec deux stagi