L’assassin du train – Jessica Fellowes

Comme chaque année au mois de Juin, je participe avec grand plaisir au Mois Anglais, organisé par Lou et Cryssilda, en lisant des auteurs anglais ou des histoires se passant en Angleterre (et en en discutant sur le groupe Facebook dédié) – mais on peut aussi bloguer sur la culture anglaise, sur la cuisine anglaise, ou sur les voyages en Angleterre!

Et moi qui suis passionnée par les soeurs Mitford depuis l’adolescence, je ne pouvais pas passer à côté d’un roman policier les mettant en scène : « L’assassin du train » de Jessica Fellowes – nièce de Julian Fellowes, écrivain mais aussi scénariste et producteur de la série so british Dowton Abbey.

L’auteure s’inspire ici d’une histoire vraie, le meurtre dans un train d’une infirmière de cinquante-cinq ans, Florence Nightingale Shore – nièce de la célèbre infirmière du même nom – tout juste démobilisée de la Première Guerre Mondiale.

S’il y a bien évidemment une enquête policière, la future romancière Nancy Mitford, ici encore adolescente, se passionne pour cette affaire, et cherche elle aussi à résoudre le crime, accompagnée d’une jeune fille du même âge, Louisa, issue d’un milieu beaucoup plus modeste. Louisa a en effet échappé à une vie difficile, et à son oncle, un homme malhonnête qui la poussait à devenir pickpocket, pour devenir bonne d’enfants chez les Mitford grâce à une connaissance commune.

Les soeurs Mitford ne défraient pas encore la chronique, Nancy, l’aînée n’ayant que seize ans, et la benjamine, Deborah, étant sur le point de naître… A part Nancy qui est ici sur le devant de la scène, les sœurs sont donc surtout des bambines qui apparaissent parfois au détour d’un paragraphe. Le temps où Diana et Unity vont s’enticher d’Hitler, Nancy devenir un célèbre écrivain, ou encore Jessica rejoindre les brigades internationales est encore loin, et ce ne sont pas leurs frasques qui vont donner du piquant à ce roman : « L’assassin du train » est un roman policier tout ce qu’il y a de plus british, plaisant, agréable à lire, avec des personnages principaux attachants, mais sans grand suspense ni folle ambition littéraire.

J’ai passé un bon moment en compagnie de ce livre et je lirai certainement les tomes suivants avec plaisir – et avec une bonne tasse de thé –  sans cependant en garder un souvenir impérissable.  C’est un roman qui plaira aux fans d‘Agatha Christie, à qui l’auteure semble rendre hommage en évoquant un mystérieux « homme au complet marron », et aux adolescents – les deux héroïnes ayant seize ou dix-sept ans.

Et pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur les soeurs Mitford, je conseille la biographie que leur a consacrée Annick Le Floc’hmoan, « Ces extravagantes soeurs Mitford ».

Publié en Mai 2018 aux éditions Le Masque, traduit par Valérie Rosier, 496 pages. 

Un roman découvert sur Netgalley France.

16 commentaires sur “L’assassin du train – Jessica Fellowes

  1. Je m’étais régalée avec cette biographie, très intéressante et fort bien écrite. Les soeurs Mitford sont de vraies héroïnes romanesques. Bonne idée de lecture que ce roman policier que je note sur ma liste.

  2. Je l’ai dans ma PAL ainsi que « Ces Extravagantes soeurs Mitford ». Je suis fascinée par ces soeurs et j’ai encore beaucoup à lire d’elles et sur elles… j’ai vu plusieurs titres alléchants lors d’un séjour récent en Angleterre. Egalement visité Chatsworth qui regorgeait de livres sur elles et la duchesse du Devonshire. Merci de me remettre en tête ce roman, si je n’arrive à le lire en juin j’essaierai de ne pas trop tarder à le lire pour les British Mysteries.

  3. Honte sur moi, je ne connais pas Nancy Mitford. Pour moi cette année le mois anglais sera très light en raison de mes lectures pour le Prix Relay pour lesquelles j’ai pris du retard.
    Mais je vais faire le plein d’idée chez les autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *