Eichmann à Buenos Aires – Ariel Magnus

Après avoir découvert Ariel Magnus avec « Une partie d’échecs avec mon grand-père », je l’ai retrouvé avec son nouveau roman : « Eichmann à Buenos Aires ».

Le livre raconte les dix dernières années d’Eichmann en Argentine, sous le pseudonyme de Ricardo Klement : de 1952, lorsqu’il accueille sa femme à Buenos Aires, à sa capture par des agents du Mossad qui l’emmèneront en Israël où il sera jugé, et exécuté.

Le récit adopte le point de vue du Nazi et c’est ce qui rend ce livre glaçant. L’homme, qui vit tranquillement dans l’Argentine de Peron et fréquente toujours d’autres Nazis, certains vivant d’ailleurs de nouveau sous leur vrai nom, est ultra cynique. Le roman est froid, carré, hygiénique – comme Eichmann, qui met bien en avant dans le livre les difficultés qu’il a dû surmonter pour mettre en place et optimiser la logistique de l’extermination, et cette lecture a provoqué chez moi un vrai malaise. L’auteur – qui a des raisons personnelles d’écrire ce livre, car comme Eichmann, son grand-père a quitté l’Allemagne pour s’installer en Argentine,  mais parce qu’il était juif et fuyait le Nazisme –  a atteint son objectif, mais c’est tellement pesant que j’ai eu du mal à finir le livre.

C’est un livre précis, avec un contexte historique fouillé, mais qui est surtout axé sur le plan psychologique : on est dans la tête d’Eichmann, même si le livre est raconté à la troisième personne par un narrateur omniscient.

Une réussite, mais étouffante et dérangeante. 

Publié en Août 2021 chez L’Observatoire, traduit par Margot Nguyen Béraud, 208 pages. 

2 commentaires sur “Eichmann à Buenos Aires – Ariel Magnus

  1. j’ai vu un documentaire très fourni sur la vie de cet abjecte être en Argentine avec ceux qui le cherchaient et ensuite son arrestation et procès
    on le voit même filmé tout heureux.. bref, je n’ai plus besoin de lire ce livre mais je comprends bien ton malaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *