Vernon Subutex T.1 – Virginie Despentes

« Vernon Subutex » était l’un des romans les plus attendus de cette rentrée littéraire de Janvier 2015, et il est assez frappant de voir l’évolution de Virginie Despentes en 20 ans, d’enfant maudit et décrié à petite fiancée de la littérature française. (il faut dire qu’elle a mis pas mal d’eau dans son vin également.
Vernon Subutex, presque quinqua et issu d’un monde disparu – il fut longtemps disquaire – est expulsé de l’appartement qu’il louait. Il va donc, grâce notamment à Facebook, retrouver ses amis d’antan pour se faire héberger quelques jours. C’est l’occasion de livrer toute une galerie de portraits, pas toujours très sympathiques.
Parallèlement, une rock star, ami proche de Vernon, Alex Bleach – sorte de Lenny Kravitz à la française – est retrouvé mort. Il avait confié à Vernon des cassettes vidéo sur lesquelles étaient enregistrées ses confessions. Vernon ne les a jamais regardées, mais certains aimeraient bien mettre la main dessus.
 
Dans ce roman, j’ai retrouvé le style d’Apocalypse Bébé, Prix Renaudot 2010, et même un personnage phare, la Hyène.  « Vernon Subutex » est agréable à lire, et renvoie à la nostalgie des années 80 et 90, à l’espoir, à la liberté, au rock, à ces techniques qui sont désormais révolues (les cassettes, les CD, l’argentique…), au temps où la plupart des protagonistes du roman étaient jeunes, avant les menaces de paupérisation et de vie dans la rue. Et il y a toute une valse de protagonistes dans ce roman, Vernon changeant régulièrement d’hébergement : une bourgeoise hystérique, un psychorigide un brin facho, une jeune journaliste rock, deux anciennes pornstars dont l’une est devenue transsexuelle, une jeune arabe voilée dont le retour à la religion est une rébellion envers son père comme le punk l’était en son temps… Certains portraits sont savoureux, d’autres sont un peu trop outrés, le mieux réussi et le plus touchant étant pour moi Patrice le mari violent. Beaucoup de portes sont ouvertes avec tous ces personnages rencontrés, sur lesquels on passe malheureusement un peu vite et qu’on ne retrouve pas forcément par la suite, ce qui est assez frustrant.J’ai eu envie d’en savoir plus, de creuser plus dans le récit, de connaitre la suite, d’explorer toutes les pistes qui s’ouvrent dans cette histoire foisonnante. En effet, ce n’est que le tome 1 d’une trilogie, le deuxième tome paraissant en Mars, et le dernier tome devant être écrit cet été, selon Virginie Despentes lors de son excellent passage à La Grande Librairie.
Vernon Subutex T.1 est un roman dont la lecture m’a beaucoup plu, qui m’a intriguée mais laissée sur ma faim. A mes yeux ce n’est pas un livre qui peut fonctionner indépendamment des autres tomes car il y a trop de personnages, d’intrigues et de pistes ouvertes, dont aucune n’est refermée à la fin du 1er tome. C’est donc frustrant, mais cela me fait attendre Mars avec impatience pour connaitre la suite.
Troisième participation au challenge Rentrée Littéraire de Janvier 2015, organisé par Valérie et publié par Laure de Micmelo.
Challenge rentrée d'hiver 2015

Publié aux Editions Grasset le 7 janvier 2015, 400 pages.

9 commentaires sur “Vernon Subutex T.1 – Virginie Despentes

  1. Le titre ne me donnait pas du tout envie et comme avec Despentes ça passe ou ça casse, je ne pensais pas le lire, mais puisque tu dis qu il est dans la veine d'Apocalypse bébé je changerai peut-être d'avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *