Cadavre Exquis – Pénélope Bagieu

4 coeurs
Ayant beaucoup aimé « California Dreamin’ » de Pénélope Bagieu, j’en ai profité pour lire d’autres ouvrages de cette auteure dessinatrice et notamment « Cadavre Exquis », découvert sur le blog d’Electra.

A l’inverse de « California Dreamin’, » « Cadavre Exquis » n’est pas un roman graphique mais une bande dessinée. Ce n’est pas un crayonné en noir et blanc, mais bien le trait de Pénélope Bagieu tel que je le connaissais, et l’ouvrage est en couleurs.
Résultat de recherche d'images pour "pénélope bagieu"
Pénélope Bagieu
Zoé est une jeune femme de vingt-deux ans qui ne sait plus trop quoi faire de sa vie, tant sur le plan professionnel que personnel. Elle est hôtesse de salons, mais contrairement à ses collègues qui exercent cette activité pour gagner un peu d’argent en parallèle de leurs études, elle fait ce travail  à plein temps : un métier sans possibilité de progression, où elle doit se déguiser en morceau de fromage et éviter les mains qui traînent.  Son compagnon est un butor au chômage, qui regarde toute la journée la télévision, en marcel et chaussettes. Un jour de déprime, pendant sa pause déjeuner sur un banc, elle aperçoit un homme qui la regarde de son appartement, caché derrière un rideau. Prise d’une impulsion, elle sonne à sa porte. C’est bientôt le coup de foudre entre la petite hôtesse qui n’a jamais ouvert un livre, et Thomas Rocher, écrivain très connu de bestsellers, dont le dernier a reçu le Prix ELLE (ce qui a bien fait sourire l’ancienne jurée que je suis!) à qui l’amour a redonné de l’inspiration. Mais Zoé, après quelques mois de romance avec cet homme torturé qui vit reclus dans son appartement, va découvrir un bien étrange secret…
« Cadavre Exquis » est une bande dessinée que j’ai dévorée, le rythme est dynamique, l’évocation du milieu littéraire m’a fait sourire, et Zoé est vraiment un personnage attachant. La bande dessinée est très scénarisée et l’histoire aurait très bien pu tenir la route, sans dessin, dans le cadre d’une nouvelle. Cette bande dessinée n’a pas la profondeur de « California Dreamin' », elle est beaucoup plus légère, mais elle est agréable et pétillante, tout comme son héroïne. Les dessins sont joliment réussis, avec une belle colorisation. Le twist final est très bien trouvé et m’a fait rire, même si j’ai quand même trouvé l’épilogue exagéré car rien ne l’annonce vraiment.
« Cadavre Exquis » n’est pas le coup de coeur de « California Dreamin' » mais c’est vraiment une bande dessinée de qualité, qui m’a fait passer un excellent moment. Pénélope Bagieu est douée tant sur le plan des dessins que sur celui des scénarios, et c’est une auteure dont j’ai envie de découvrir l’oeuvre plus en détails.

Publié chez Gallimard en 2010, 128 pages; Existe aussi en BD de poche chez Folio 🙂

3 thoughts on “Cadavre Exquis – Pénélope Bagieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *