Daisy Jones and The Six – Taylor Jenkins Reid

Pour ma troisième participation au Mois Américain 2019, j’ai choisi « Daisy Jones and the Six » de Taylor Jenkins Reid que j’avais repéré en VO chez Electra… j’avoue que la magnifique couverture a grandement joué dans mon choix de lire ce roman!

« Daisy Jones and the Six » nous raconte l’histoire (fictive) d’un célèbre groupe de rock de la fin des années 70. « The Six » est un groupe fondé autour de deux frères, Billy, le chanteur charismatique et Graham Dunne, ainsi que quatre autres musiciens – d’où le nom du groupe – dont Karen, aux claviers. Le groupe va connaître un succès fulgurant en pleine époque Sex&Drugs&Rock’n’Roll, qui ne va pas épargner Billy, qui plonge dans la drogue. Pour son épouse, Camila, une femme qui a les pieds sur terre et qui aime éperdument son mari, et son bébé, il décide de se reprendre en main et de se tenir éloigné de la drogue et de l’alcool tout en continuant les tournées et les enregistrements. Un jour, lors d’un concert, il partage le micro avec une jeune chanteuse, Daisy Jones, et le public adore leur duo. Le producteur de « The Six » décide par conséquent que le prochain album sera enregistré avec Daisy Jones. Mais la jeune femme, aussi talentueuse que charismatique, est également instable et en proie aux addictions…

Taylor Jenkins Reid a choisi un format original pour ce récit : l’interview. L’histoire est donc racontée via les questions posées par la journaliste souhaitant écrire un livre sur « Daisy Jones and the Six » et les réponses de ses interlocuteurs : membres du groupe, amis, famille, producteurs, techniciens… j’ai eu un peu de mal au début à accrocher à cette forme narrative où il n’y a pas de descriptions, seulement des verbatim, mais j’ai fini par m’y habituer et par être happée par cette histoire.

Il faut dire que l’auteure a su recréer l’ambiance de l’époque et le fonctionnement d’un groupe de rock avec sa créativité, ses liens forts entre membres, mais aussi la fatigue, la lassitude, les tensions, les jalousies, les addictions, les impacts sur la vie privée. L’histoire s’appuie sur des personnages bien incarnés et attachants, notamment Billy, Daisy, Camila et Karen, un personnage secondaire que j’ai vraiment apprécié.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire « Daisy Jones and the Six ».  Les thèmes abordés ne sont pas des plus originaux (histoires d’amour, addictions, dissensions…) mais Taylor Jenkins Reid a su tirer son épingle du jeu grâce à l’angle choisi pour raconter cette histoire et par le travail effectué pour construire un univers, avec les musiciens, les chansons, les visuels…

J’ai appris que « Daisy Jones and the Six » allait être adapté en série et cela ne m’étonne pas du tout car entre les personnages, l’ambiance et la bande-son, tous les ingrédients étaient réunis pour que l’histoire se retrouve sur le petit ou grand écran. Une lecture bien ficelée et passionnante ! 

Publié en Juin 2019 chez Charleston, traduit par Typhaine Ducellier, 400 pages.

 

4 commentaires sur “Daisy Jones and The Six – Taylor Jenkins Reid

  1. oui, difficile de résister à la couverture ! et la forme originale et puis on s’attache et c’est intéressant de voir le fonctionnement interne d’un groupe de musique !
    je ne savais pas pour la série, mais du coup je suis curieuse du choix de l’actrice principale, parce que dorénavant Daisy ressemble à la fille de la couverture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *