Le Silence des Repentis – Kimi Cunningham Grant

Après avoir eu de nombreux échos positifs sur ce roman américain, j’ai moi-même succombé au « Silence des Repentis » de Kimi Cunningham Grant.

Cooper vit avec sa fille de huit ans, Finch, dans une cabane perdue aux fins fonds des Appalaches. Tous deux ne voient jamais personne à part Scotland, un voisin intrusif que l’enfant adore mais dont Cooper se méfie, et Jake, son ami vétéran de l’Afghanistan, comme lui, qui passe les ravitailler tous les 14 décembre …Seulement, voilà, cette année, Jake ne vient pas. Cooper va devoir sortir de la propriété et se confronter au monde pour aller faire des courses, ce qui le terrifie …
J’ai lu avec grand plaisir ce livre qui mêle nature writing, relation père-fille et suspense. Il y a curieusement quelque chose de très ouaté dans cette cabane pourtant au cœur de grands espaces : c’est un vase clos où Cooper a élevé seul Finch, au contact de la nature et de la littérature. Finch est une enfant précoce, très attachante, tandis que son père se débat avec ses démons, un stress post-traumatique généré par sa mission en Afghanistan et un drame qui a fait basculer sa vie à jamais. Ce cocon protecteur va voler en éclats lorsque des personnes extérieures, par concours de circonstances, vont y pénétrer.

L’intrigue est assez simple, tout n’est pas complètement crédible, mais les descriptions de la nature, la beauté de la relation père-fille, et les surprises que l’autrice nous réserve font tout le charme de cette lecture.

« Le Silence des Repentis » est un très beau premier roman, je guetterai avec impatience un second opus de cette autrice prometteuse.  

Publié en Mars 2022 chez Buchet-Chastel, traduit par Alice Delarbre, 384 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *