Manderley For Ever – Tatiana de Rosnay

4 coeurs
MANDERLEY

Billet publié dans le cadre d’une Lecture Commune « Daphné du Maurier » organisé par le Mois Anglais.

Je ne suis pas vraiment adepte des biographies, j’ai détesté le dernier livre de Tatiana de Rosnay que j’ai lu, pourtant j’ai beaucoup aimé « Manderley for Ever », la biographie que l’écrivain consacre à Daphné du Maurier, l’auteur du célèbre roman « Rebecca », brillamment porté à l’écran par Alfred Hitchcock.

Tatiana de Rosnay

Il faut dire que la vie de Daphné du Maurier fut plutôt trépidante. Celle qui a quasiment traversé tout le XXe siècle – née en 1907 et décédée en 1989 – vient d’une famille à la fois bourgeoise et artiste : son père était un acteur célèbre, son grand-père était écrivain. Véritable garçon manqué dans son enfance, elle s’invente un double masculin, Eric. C’est lui qui s’embarquera dans une liaison amoureuse au long cours avec Fernande  et qui plus tard tombera amoureux – à sens unique – d’Ellen Doubleday, l’épouse de son éditeur américain, alors que Daphné du Maurier se mariera avec le Capitaine Browning, avec qui elle aura trois enfants.Daphné du Maurier commence à écrire dès son plus jeune âge, et l’écriture devient pour elle une passion et une nécessité. Son oeuvre sera prolifique, Rebecca, bien sûr, qui sera son plus gros succès, écrit à l’âge de 31 ans, mais aussi L’Auberge de la Jamaïque, Ma cousine Rachel, Le bouc émissaire… Elle écrira également des nouvelles – dont les fameux Oiseaux – et des essais, notamment des biographies de Branwell Brontë ou des frères Bacon et de nombreux ouvrages sur la famille du Maurier.

;

daphné du maurier menabilly
Daphné du Maurier à Menabilly

J’ai senti que Tatiana de Rosnay, qui avoue avoir eu envie de devenir écrivain en lisant, adolescente, les livres de Daphné du Maurier, était passionnée par son sujet. Alors que je trouve habituellement les biographies peu fluides, avec souvent beaucoup de détails, de dates, de citations, j’ai été très agréablement surprise par « Manderley for ever » qui est à la fois intéressant et agréable à lire, et est parsemé de mots issus du vocabulaire secret des trois soeurs du Maurier… Tatiana de Rosnay a choisi comme fil conducteur les différentes maisons que Daphné du Maurier a occupées et aimées, ce qui était bien trouvé quand on connait l’attachement de l’écrivain pour le manoir de Menabilly en Cornouailles, qui inspira la création de Manderley, le fameux manoir, pièce centrale de l’intrigue de « Rebecca ». Cette biographie n’est pas une hagiographie même si on sent que Tatiana de Rosnay est très attachée à Daphné, qui, comme elle, a des origines à la fois françaises et anglaises et une famille connue. Elle ne cache pas que l’auteur a souvent fait passer sa plume avant sa famille, qu’elle entretenait une relation trouble avec son père, qu’elle préférait son fils à ses filles, et qu’elle ne s’intéressait pas beaucoup à son mari – à sa décharge, la Seconde Guerre Mondiale avait séparé le couple pendant de nombreuses années.

« Manderley for ever » est une biographie passionnante, un très beau portrait de femme non conventionnelle. Elle donne très envie de se replonger dans l’oeuvre de Daphné du Maurier, une oeuvre plutôt sombre et tourmentée. La sortie de « Manderley for Ever » coïncide d’ailleurs avec la réédition de « Rebecca » dans une nouvelle traduction française, la version de 1939 comportant des erreurs et ayant été tronquée de 45 pages par la traductrice originelle!

Publié le 25 février 2015 aux Editions Albin Michel, 457 pages

:

27e participation au Challenge Rentrée Hiver 2015 organisé par Valérie et hébergé par Laure de Micmelo.

;

challenge rentrée d'hiver    

6 thoughts on “Manderley For Ever – Tatiana de Rosnay

  1. Beaucoup aimé aussi! J'ai aimé l'angle pris par Tatiana de Rosnay (que je n'ai jamais lue… avoir réalisé que c'était le jour Daphné ajd, j'aurais changé la date de mes billets!)

  2. on en dit tant de bien que je me suis procuré cette biographie, alors que comme toi je ne suis pas fan de l'auteure! Mais que ne ferait(on pas pour Daphné? 😉

  3. J'aime beaucoup Daphné du Maurier, mais comme toi je n'aime pas trop les biographies, pourtant j'ai bien envie de lire celle-ci, d'autant plus que ce que tu en dis a l'air intéressant.

  4. @Karine : super, je vais aller voir ton billet 🙂
    @Tant qu'il y aura des livres : il y en a quelques uns comme ça à ma médiathèque, j'attends impatiemment qu'ils soient enfin empruntables…
    @Choup : elle est aussi passionnante au niveau perso qu'au niveau pro!
    @Titine : j'espère aussi, hâte de lire ton billet !
    @Tiphanie : en plus d'être intéressante elle est agréable à lire, c'est rare pour une bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *