Sorcières – Mona Chollet

C’est en étant jurée du Prix de l’Essai Psychologies-Fnac 2018 que j’ai eu l’occasion de lire « Sorcières » de Mona Chollet, qui faisait partie de la sélection…et qui a gagné le Prix, à ma grande joie car c’était mon favori !

Mona Chollet a choisi pour évoquer la condition féminine actuelle un angle historique, celui de la chasse aux sorcières qui eut lieu en Europe entre la fin du XVIe siècle et la fin du XVIIIe siècle. Ces persécutions ont été pour elle déterminantes dans l’alimentation des préjugés envers les femmes, dans les relations hommes-femmes, et dans le comportement même des femmes. La chasse aux femmes qui sortiraient du rang incite celles-ci à être « discrètes, soumises, dociles, à ne pas faire de vagues », nous dit Mona Chollet qui rappelle qu’aucun groupe au monde ne fut jamais si longtemps et si durement insulté… Lorsque les chasses aux sorcières s’arrêteront, c’est la Loi qui prendra le relais pour brider les femmes, en les empêchant de travailler, ou en les plaçant sous l’autorité de leur mari ou de leur père.

L’auteure liste les trois catégories de femmes qui étaient à l’époque pourchassées, en soulignant qu’elles sont toujours aujourd’hui stigmatisées : les femmes indépendantes, les femmes qui ne veulent pas d’enfant, les femmes âgées. Avec beaucoup d’intelligence et de pertinence, elle analyse pourquoi ces trois catégories de femmes font peur et sont montrées du doigt, par les hommes, mais aussi par les femmes. C’est édifiant, souvent rageant, et c’est assurément une lecture qui fait réfléchir et remettre en question des stéréotypes que l’on a intégrés, et dont on n’a pas forcément conscience tant ils sont profondément ancrés dans notre société et notre éducation, et représentés dans les films que l’on voit, dans les livres que l’on lit, à tel point qu’ils nous semblent parfaitement naturels.

Même si le constat est parfois glaçant, et fait grincer des dents – notamment pour la prise en charge des femmes en médecine, « Sorcières » n’est pas une lecture victimiste. Mona Chollet rappelle que derrière le terme de « sorcière », il y a une notion de puissance, de subversion, d’indépendance qui permet de s’affranchir des diktats de la société.

« Sorcières » de Mona Chollet est une lecture essentielle, un ouvrage de référence, à la fois très réfléchi et très accessible. Pas besoin d’être un spécialiste d’histoire ou de sociologie pour lire cet essai et le comprendre…un véritable coup de cœur, une lecture qui ne laisse pas indifférent, à mettre entre toutes les mains, féminines comme masculines…

Publié en Septembre 2018 aux éditions Zones, 240 pages.

32e lecture de la Rentrée Littéraire de Septembre 2018.

18 commentaires sur “Sorcières – Mona Chollet

  1. Je suis en train de le lire et je trouve ça passionnant ! Et j’ai aussi envie d’en savoir plus sur l’histoire des sorcières dans le passé, je vais investiguer la bibliographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *