Esprit d’Hiver – Laura Kasischke

5 coeurs

« Esprit d’Hiver » de Laura Kasischke est le roman qui a gagné la sélection de Décembre
(le Jury dont je fais partie) mais qui a fait couler beaucoup d’encre au sein de notre groupe de jurées : certaines-dont moi- ont adoré, d’autres l’ont trouvé vraiment ennuyeux « à part les vingt dernières pages ».

Le jour de Noël, Holly se retrouve seule à la maison avec sa fille adolescente, la superbe Tatiana, pour préparer le déjeuner de famille. Mais le blizzard se lève et Tatiana a un comportement de plus en plus étrange.
J’ai lu ce livre comme un roman gothique, où tout était réuni pour faire monter mon angoisse… je ne savais plus où était la vérité, et qui devenait folle: la mère, la fille, aucune des deux ? Le fait d’avoir encore en tête le film « Esther » de Jaume Collet-Serra m’a donné des raisons supplémentaires de frissonner.
De nombreux événements aussi étranges et glauques qu’ils sont anodins instaurent une atmosphère sinistre
dans ce foyer a priori classique : le mari a une bosse qui pousse sur la main, les poules ont massacré une de leur congénère appelée Sally comme Tatiana avant qu’elle ne soit adoptée, les CD se rayent mystérieusement, les verres se cassent, Holly reçoit des coups de fil inquiétants…
Le mari est-il vraiment parti chercher ses parents à l’aéroport ? Pourquoi ne revient-il pas ? Pourquoi tous les invités se désistent-ils ? La neige tombe-t-elle vraiment ? ou est-ce l’effet de l’imagination de Holly ?
Holly est porteuse d’une mutation génétique qui provoque la mort des femmes de sa famille, « comme dans un horrible conte de fées ». Afin de s’ « arracher à cette longue lignée de femmes à la mort prématurée » elle a choisi de se faire retirer les seins et les ovaires. Adopter Tatiana dans l’étrange orphelinat Pokrovka N°2 en Sibérie, c’est donc non seulement devenir mère alors qu’elle ne le pourrait plus de façon naturelle, mais aussi avoir un enfant sans « aucun destin« , qui ne risque pas de connaitre elle aussi les affres vécues par Holly. Mais celle-ci n’ a-t-elle pas « triché, trompé le destin pour cet enfant qu’elle était honorée d’appeler sa fille ?« 
J’ai beaucoup aimé les digressions de Holly sur l’adoption de Tatiana, avec de nombreux détails touchants comme sa découverte de l’odorat en même temps que celle de la maternité, l’anecdote du panier à linge dans lequel Tatiana aimait se cacher quand elle était enfant. Egalement l’évocation de ces petites choses  du quotidien qui font écho, comme les disputes mère-fille et les obligations sociales- les gens que l’on se force à inviter.
Mais qui est vraiment Tatiana, aux origines incertaines, avec sa beauté irréelle et ses « lèvres bleu céruléen » ? Pourquoi a-t-elle soudainement ce comportement versatile, pourquoi devient-elle si agressive envers Holly ?
Celle-ci comprend que « quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux. Elle avait su cela pendant treize ans et en même temps elle l’avait ignoré » Car « Esprit d’Hiver » est non seulement un récit sur la maternité, mais aussi sur l’aveuglement. Pendant tout le roman Holly sait que quelque chose de terrible s’est passé, et qu’elle n’a rien vu, ou plutôt rien voulu voir. « Tu as fait semblant de ne pas savoir jusqu’à ce que tu ne puisses plus ne pas savoir « .
J’ai lu ce roman d’une traite, passionnée par ce huit-clos intense de plus en plus tendu entre la mère et la fille, au plus profond de l’hiver.  Un seul bémol : le manque de subtilité de la dernière page, avec son côté scolaire, qui tranche avec le style du livre.
Les avis d’ Ankya, de Galéa

14 commentaires sur “Esprit d’Hiver – Laura Kasischke

  1. J'ai beaucoup aimé, comme tu le sais (j'avais essayé de commenter hier mais mon message d'est jamais apparu 🙁 ). J'ai aimé la façon dont la pression monte. On sait qu'il y a quelque chose mais on ne sait pas quoi.

  2. zut je croyais avoir laissé un commentaire? Alors si je me répète tu supprimes, hein 😉
    Je viens de le finir et j'ai beaucoup aimé! J'ai senti une tension tout au long de ma lecture, j’avais envie de voir où on nous emmenais et si je n'ai pas été totalement surprise par la fin j'ai quand même beaucoup aimé! (c'est sans doute à cause de ça que je n'ai pas mis de coup de coeur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *