Retour à Little Wing – Nickolas Butler

2 coeurs

J’avais lu des billets très enthousiastes sur « Retour à Little Wing », ce qui m’a donné envie de le demander à Price Minister pour les Matchs de la Rentrée Littéraire 2014. Et puis, au moment où j’allais commencer ma lecture, ont commencé à fleurir sur la blogosphère des avis nettement moins positifs… C’est donc avec une grande curiosité que j’ai lu ce roman.

Les interlocuteurs se succèdent à chaque chapitre, marqué par l’initiale du personnage qui parle. Ce sont quatre amis d’enfance, qui ont grandi à Little Wing: Kip, qui fut trader à Chicago et restaure désormais une ancienne fabrique de Little Wing pour en faire un complexe immobilier ambitieux; Ronnie, une ancienne gloire locale de rodéo devenu handicapé mental léger à la suite d’une hémorragie cérébrale alors qu’il souffrait d’alcoolisme ; Lee, une star du rock qui va convoler avec une célèbre actrice; Hank, un fermier surendetté et père de famille ; Beth, la femme de Hank et beauté locale.
On suit ces personnages qui ont la trentaine durant quelques années, entre brouilles, réconciliations, amours, séparations, vie qui passe et secrets bien enfouis qui resurgissent, le tout dans une petite ville du Wisconsin où tout le monde se connait.
Nickolas Butler
J’ai trouvé les personnages assez caricaturaux, entre Kip le trader antipathique qui a en fait bon cœur, Hank le bon père de famille droit dans ses bottes, Lee la rock star au cœur tendre,
Ronnie le gentil handicapé. Seule Beth m’a beaucoup plu et m’a semblé vraiment incarnée. Je suis néanmoins dans la même tranche d’âge que les personnages, donc leurs doutes et interrogations m’ont parlé et intéressé.
Cependant, certains épisodes du récit m’ont laissée perplexe, comme la péripétie sortie de nulle part qui réunit Hank et Lee à la fin du roman. Pourtant le livre est très agréable, et se lit vite et bien. J’ai quand même été un peu gênée par la traduction, à certains moments je sentais le texte américain affleurer sous le texte en français, ce qui faisait perdre de sa fluidité au récit. Comme Valérie, la traduction de « they are pregnant » – qui est un américanisme politiquement correct – en « ils sont enceintes » m’a fait tiquer, j’aurais plutôt traduit par « ils attendent un enfant » qui est plus conforme à ce que l’on dirait en français.
Il  m’a été plaisant de lire une histoire d’amitiés masculines –même si Beth est très présente – alors que j’ai plutôt
l’habitude de lire ou visionner des histoires d’amitiés féminines. J’ai cependant trouvé assez superficiels l’histoire et le traitement et je suis relativement déçue par rapport aux attentes que j’avais pour ce roman. C’est néanmoins un
livre plein de bons sentiments que l’on aura plaisir à lire à un moment où l’on a envie de souffler un peu. Rien à voir, mais j’aime beaucoup le titre original de ce roman « Shotgun Love Songs ».
C’est par contre un coup de coeur pour Laure.
Merci à Price Minister pour cet ouvrage, et à Oliver Moss et ses emails toujours drôles et sympathiques!
26e contribution au Challenge 1% Rentrée Littéraire 2014 organisé par Hérisson.

15 thoughts on “Retour à Little Wing – Nickolas Butler

  1. Bonjour Eva, c'est un roman qui ne laisse pas indifférent, on aime ou on aime pas. Sandrine (Yspadden) et Wens ont beaucoup aimé, d'autres non. J'ai l'intention de lire ce roman très bientôt. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *