Les Maraudeurs – Tom Cooper

« Les Maraudeurs » de Tom Cooper est un roman que j’ai eu envie de lire grâce au bouche-à-oreille très laudatif à son sujet. La collection « Terres d’Amérique » d’Albin Michel, qui fête ses 20 ans cette année, est souvent pourvoyeuse de livres très à mon goût… et cela a été une nouvelle fois le cas, puisque j’ai adoré « Les Maraudeurs ». (Il faut dire que c’est souvent le cas quand la première phrase du livre comporte le mot « bayou »)

tom-cooper_5592551
Tom Cooper

Le roman se passe en Louisiane, à Jeanette, une petite ville proche de la Nouvelle-Orléans, qui a été non seulement ravagée par Katrina, mais également par une marée noire – celle-ci a provoqué un désastre écologique, mais aussi économique puisque l’activité locale est la pêche de la crevette. On croise dans « Les Maraudeurs » une multitude de personnages : des jumeaux psychopathes qui protègent farouchement – et violemment- leur plantation de cannabis, un pêcheur manchot accro aux antidouleurs (qu’il cache dans un distributeur de bonbons Pez) obsédé par l’idée de découvrir un jour le trésor du pirate français Jean Lafitte, un père et son fils adolescent à couteaux tirés depuis la mort de la mère dans la catastrophe de Katrina – le père ayant refusé de fuir avant qu’il ne soit trop tard-, deux losers qui cherchent à faire LE gros coup qui leur apportera la richesse et un employé d’une compagnie pétrolière envoyé à Jeanette, sa ville natale qu’il abhorre, pour négocier avec les habitants l’abandon d’éventuelles poursuites judiciaires contre un chèque.

« Les Maraudeurs » est une vraie réussite ! C’est un livre que j’ai dévoré, portée par le rythme enlevé, la fluidité du récit, et l’habile imbrication des personnages et des différentes histoires. Vraiment, c’est un roman qui se lit tout seul et, même si ce n’est pas un polar, qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. C’est une histoire qui est racontée du point de vue des hommes : les femmes ne naviguent qu’à la périphérie de cette histoire, mortes, éloignées, fâchées ou rencontres d’une nuit.   Tom Cooper a mêlé à l’incomparable atmosphère du Sud des Etats-Unis (on a la totale : le bayou, les îles, les pêcheurs, les bandits, les pirates, les crevettes, les ouragans, les alligators…) des ingrédients très efficaces : un récit d’apprentissage mettant en scène le personnage le plus attachant du roman, Wes Trench, adolescent meurtri par la mort de sa mère, en froid avec son père, et qui travaille lui aussi comme pêcheur de crevette en rêvant de finir la construction de son propre bateau ; une chasse au trésor, celui du pirate Lafitte ; le retour dans sa petite ville natale d’un homme qui pensait avoir pris ses distances avec son passé. Le tout est narré avec un humour noir jubilatoire, qui m’a fait prendre beaucoup de plaisir lors de cette lecture.

« Les Maraudeurs » de Tom Cooper est un premier roman jubilatoire et extrêmement bien maîtrisé, le genre de premier roman qui fait trépigner d’impatience en attendant le second. C’est vraiment un roman que je vous conseille, à la fois riche et facile d’accès, une vraie réussite!

Publié le 4 Mai 2016 aux éditions Albin Michel, traduit par Pierre Demarty, 416 pages.

18 commentaires sur “Les Maraudeurs – Tom Cooper

  1. ah trop ravie de voir que tu as succombé aussi au charme de Tom Cooper ! Je me souviens quand j’ai publié ce billet, et plusieurs personnes m’avaient dit ne pas l’avoir acheté, faut au bandeau signé Stephen King .. C’est aussi intéressant de lire ton billet et voir ton attachement à Wes (pour ma part, c’est le manchot !) et oui on a tout dans ce roman et on s’amuse et on n’a pas envie de les quitter ! Tes lectures de vacances sont donc très productives 😉

  2. Ah! Je savais que tu l’aimerais! Quel roman, hein! Une fois commencé, impossible de le lâcher. Gros coup de coeur pour Wes Trench. Très hâte de voir ce que Tom Cooper a dans sa manche pour la suite. Je foncerai les yeux fermés.

  3. J’ai adoré moi aussi ! une parfaite réussite pour ce roman à la limite du polar qui restitue une ambiance particulière avec des personnages incroyables ! Ravie que tu aies aimé ! J’en ai gardé un fort souvenir presque 3 mois après sa lecture ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *