Vernon Subutex 3 – Virginie Despentes

Après avoir attendu quasiment 2 ans la sortie du tome 3 de Vernon Subutex, il était plus que temps de le lire! Même si j’avais quelques réserves sur le tome 1 et sur le tome 2, j’avais quand même beaucoup aimé l’histoire de Vernon Subutex, écrite par Virginie Despentes,  et de tous les personnages qui gravitaient autour de lui. Alors qu’en est-il du 3e volume?

Virginie Despentes

Disons-le clairement, j’ai moins accroché à ce troisième tome qu’aux deux premiers. Sans doute parce que j’avais enchaîné la lecture des deux premiers volumes en moins de six mois : l’histoire de la multitude de personnages était encore très présente dans ma tête alors que deux ans après, j’ai eu du mal à reconnecter. Si vous le pouvez et si vous avez le temps, je vous conseille donc de relire les deux premiers tomes avant d’attaquer le troisième.

Après la parenthèse enchantée du 2e tome, retour à la réalité : attentats de 2015 et le passé qui rattrape les protagonistes, au sens propre comme au sens figuré. La communauté paisible et positive construite autour de Vernon se délite : tensions, argent, individualisme…Les masques tombent.

J’ai trouvé ce tome 3 moins percutant que les deux premiers mais l’écriture de Virginie Despentes est toujours aussi pertinente, elle est toujours aussi douée pour créer des personnages réalistes, et les faire vivre en nous les rendant attachants. Je n’ai pas été totalement convaincue par le tournant pris par l’histoire, notamment la noirceur d’un personnage qui m’a semblé exagérée et l’accélération finale, un peu trop brutale et rapide à mon goût. Le livre se termine sur une ouverture futuriste qui m’a également laissée perplexe.

J’aurais vraiment aimé être plus enthousiaste à la lecture de ce tome 3 qui m’a laissée sur ma faim. Je ne peux pas dire que je ne l’ai pas apprécié, je l’ai lu avec plaisir, mais avec deux ans d’attente je m’attendais à être plus transportée, plus happée.  Peut-être devrais-je relire les trois tomes d’affilée pour mieux apprécier ce volume final?

Difficile de tenir le rythme sur trois tomes, surtout avec autant de personnages et de thèmes abordés, et ce tome 3 de Vernon Subutex n’a pas tout à fait répondu à mes attentes…Il faut dire que la barre était haute! Cela reste néanmoins une fresque ambitieuse, portée par l’écriture habile de Virginie Despentes, ses phrases bien senties, son honnêteté brutale, et sa tendresse aussi. A lire, pour boucler la boucle. La rumeur dit que « Vernon Subutex » serait bientôt adapté en série par Canal +…info ou intox?

Publié en Mai 2017 chez Grasset, 400 pages.

21 commentaires sur “Vernon Subutex 3 – Virginie Despentes

  1. Je ne l’ai toujours pas lue et ce malgré les nombreuses critiques, je pense que je le tenterai un jour donc je note tes conseils de lectures ! c’est vrai que 2 ans, c’est long pour retrouver une multitude de personnages – et de son côté, a-t-elle eu du mal à l’écrire ?

    1. tu n’as jamais lu Virginie Despentes ou la trilogie?
      C’est bizarre pour ce 3e tome, je l’avais vue à LGL en 2015 et elle disait qu’elle allait l’écrire durant l’été, donc je pensais qu’il sortirait début 2016 mais il est finalement sorti quasiment 18 mois plus tard…

  2. L’auteur rappelle les détails sur les personnages au début, et elle a raison! Je suis d’accord avec tes bémols, Max, c’est bizarre, non? mais j’ai pris tellement de plaisir à retrouver toute la bande que je ne suis pas objective. Mon billet va arriver, mais j’ai choisi de parler du Dalembert (et j’espère que tu as terminé et aimé)

    1. oui pour moi l’histoire de Max sort de nulle part! (même si moi aussi j’ai pris plaisir à retrouver la petite bande…)
      Mon prochain billet sera certainement pour Avant que les ombres s’effacent, oui terminé, oui aimé même si j’ai quelques bémols…

  3. Je suis assez d’accord avec toi : cet épisode est moins percutant, beaucoup de redites sur la société française, mais Despentes a vraiment une plume formidable et une capacité à se glisser dans la tête de ses personnages qui est très plaisante. Pour moi, le meilleur reste le premier que j’ai vraiment pris comme une claque parce que je ne l’avais jamais lue.

    1. j’ai lu tous les Despentes et j’ai donc suivi l’évolution de son style en 20 ans.
      J’ai aussi beaucoup aimé le Tome 1 même s’il ouvrait beaucoup de portes avec cette multitude de personnages. J’ai aimé l’assemblage Tome 1/Tome 2.

  4. Je suis un peu d’accord avec toi mais je n’ai pas vraiment d’explication. J’aime beaucoup son phrasé toujours, j’adore les vues du monde de ses personnages même si je suis souvent surprise qu’on lui prête à elle ce qu’elle écrit que eux pensent ! Elle doit toujours rattraper les commentateurs qui citent ses personnages comme si c’ était directement sa pensée. Alors que justement elle brille dans cette transposition : elle peut nous faire comprendre, voir, comment quelqu’un peut arriver à penser quelque chose. C’est juste précis et bien senti. Même malgré des réserves j’ai trouvé ça percutant en somme

    1. oui la trilogie en elle-même est percutante, et effectivement V. Despentes est très bonne pour créer des personnages, tous très différents, et pour leur donner une vraie incarnation. C’est juste que j’en attendais plus pour ce 3e tome et je l’ai trouvé moins accrocheur – et la fin m’a déçue…

  5. J’ai été tentée, puis beaucoup moins : j’ai peur d’être fermée au style que j’imagine un peu trop « trash », donc, voila, jamais lu Virginie Despentes et pas certaine de le faire un jour !

    1. ah non pas du tout! oui c’était trash au début il y a 20 ans, mais depuis son style a beaucoup évolué, et elle est très accessible, et peut plaire à un large public.

  6. Je vais répondre à Virginie que, sans l’ auteur de ce blog ( eh oui, elle a de l’influence !) JAMAIS je n’ aurais ouvert un livre de V.Despentes, en raison de mes goûts littéraires très classiques et de mes préjugés au sujet de cet auteur à la réputation » trash ». Or j’ai beaucoup aimé les 2 premiers tomes !! …que je tâcherai de feuilleter à nouveau avant de lire le tome 3.

  7. Je n’ai pas encore lu cette trilogie mais ce sera bientôt chose faite, je viens de le réserver à la biblio!
    J’aime Despentes depuis que j’ai lu Apocalypse Bébé 😉

  8. J’aime beaucoup Despentes, son style et ce qu’elle raconte de nous. Je trouve qu’elle s’essouffle souvent un peu en bout de course, d’un point de vue narratif, mais ses descriptions sont toujours tellement justes. J’ai aimé cette trilogie comme Apocalypse Baby, King Kong Théorie ou en core Bye Bye Blondie.

    1. oui, elle sait appuyer là où ça fait mal! je les ai tous lus, je pense que mon préféré reste Apocalypse Bébé – il faudrait que je relise Bye Bye Blondie, je ne l’ai plus trop en tête (mais j’avais vu le film aussi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *