Les Règles du Jeu – Amor Towles

2 coeurs

Encore un roman que j’avais envie de lire depuis longtemps et que le Mois Américain a fait sortir de ma PAL en priorité!

Kathy Kontent, alors qu’elle est dans un club de jazz avec son amie Eve, rencontre Tinker Grey, un jeune homme élégant, issue d’une excellente famille, sorti des meilleures écoles, et travaillant dans la banque fondée par son grand-père.
Nous sommes en 1938, les Etats-Unis ne sont pas encore en guerre, et se remettent difficilement de la grande crise de 1929.
Kathy, de parents immigrés russes, et issue d’un milieu populaire, est indépendante, débrouillarde, cultivée, intelligente et grande lectrice. Elle est décidée à s’amuser, à fréquenter la meilleure société tout en se construisant une carrière professionnelle. Elle m’a un peu fait penser à Peggy Olson de Mad Men, jeune femme intelligente qui trace son chemin professionnel à la force du poignet.
Par le biais de diverses rencontres, Kathy fréquente des personnes d’un niveau social beaucoup plus élevé que le sien. Elle découvrira bientôt que pour tirer leur épingle du jeu, beaucoup ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et que c’est le règne des faux-semblants.
« Les Règles du Jeu » est d’une lecture agréable, servie par Kathy, un personnage attachant au caractère bien trempé. La plupart des personnages sont relativement peu prévisibles et se révèlent assez surprenants. Kathy elle-même est assez opaque, car de ses sentiments ou de son ambition, on ne sait jamais trop ce qui prédomine.
J’ai par contre été moins convaincue par les décisions prises par les frères Grey – Hank et Tinker – qui ne m’ont semblé ni cohérentes ni réalistes, ce qui m’a un peu gâché mon plaisir de lecture.
J’ai par contre beaucoup aimé la description de la vie de bureau, ainsi que la peinture de cette période post-crise de 29 mais pré-seconde guerre mondiale, où les Etats-Unis se remettent doucement de leurs blessures économiques tout en commençant à être gagnés par l’excitation de la guerre.

« Les Règles du Jeu » n’est pas parfait, mais son héroïne attachante, et le talent de l’auteur pour rendre le New York de la fin des années 30 en font une lecture agréable, à défaut d’être inoubliable.

C’est ma septième contribution au Mois Américain.

10 commentaires sur “Les Règles du Jeu – Amor Towles

  1. Les romans sur la société américaine, en particulier d'avant-guerre sont souvent intéressants. Bon là, il est vrai que je reviens du festival America avec pas mal d'idées de lectures nouvelles en matière de littérature américaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *