Le Règne du Vivant – Alice Ferney

3 coeurs
alice ferney

J’avais découvert Alice Ferney l’an dernier avec « Cherchez la femme » dans le cadre du prix ELLE, et avais eu l’occasion de la rencontrer au Salon du Livre, où elle avait précisé qu’elle venait de finir un livre qui n’avait rien à voir avec le précédent, et qui parlait d’un écologiste.

C’est donc « Le règne du vivant », qui, effectivement, ne ressemble en rien à « Cherchez la femme ». Pas de décortication minutieuse de la psychologie de tous les membres d’une famille, mais un récit beaucoup plus narratif et descriptif, qui suit les aventures d’un cameraman, Gérald Asmussen embarquant sur le bateau dirigé par Magnus Wallace, un activiste écologiste très controversé dont le but est de faire cesser le massacre des baleines. Charismatique, usant de méthodes coup-de-poing parfois illégales, il suscite à la fois de l’admiration et de fortes critiques, même au sein des autres associations écologiques.

 

Alice Ferney

J’ai apprécié ce court roman grâce à la force des descriptions. Je ne suis ni militante écologique, ni particulièrement intéressée par le monde de la marine et des cétacés, mais j’étais moi aussi sur le bateau avec l’équipage de l’association Gaïa. C’est un roman fort et percutant qui met en lumière la dépopulation des fonds marins dans des conditions atroces pour des motifs qui sont tout sauf alimentaires, et la passivité des gouvernements pour empêcher le massacre. Tout est très bien expliqué, de la façon de « chasser » aux conséquences économiques en passant par le rôle des gouvernements et des organisations écologiques.

C’est un roman instructif et très bien écrit, et j’ai été agréablement surprise de découvrir qu’Alice Ferney, dont c’était le deuxième livre que je lisais, pouvait jongler avec des styles et des thèmes aussi différents.

42e contribution au Challenge 1% Rentrée Littéraire 2014 organisé par Hérisson – 7e % validé!

 

Publié aux Editions Actes Sud le 20 août 2014, 208 pages.

7 thoughts on “Le Règne du Vivant – Alice Ferney

  1. Je l'ai eu hier entre mes mains, et je l'ai remis en rayon..j'ai hésité à cause de l'auteur, un peu aussi à cause du sujet (mais qui m'intéresse quand même ! va comprendre !), tu me fais regretter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *