Le Nouveau Nom – Elena Ferrante

 

Puisque j’ai adoré « L’Amie Prodigieuse » d’Elena Ferrante, qui a été mon gros coups de cœur de l’année 2015, cela faisait 9 mois que je piaffais en attendant la publication de la traduction française de la suite de ce roman (la totalité de cette tétralogie italienne est déjà disponible dans sa traduction anglaise). C’est désormais chose faite avec la sortie du « Nouveau Nom »… Alors, ce deuxième volume tient-il les promesses du premier? (au cas où vous n’auriez pas vu le coeur qui clignote…)

« Le Nouveau Nom » commence là où « L’Amie Prodigieuse » s’arrêtait. Attention, fermez les yeux si vous n’avez pas encore lu le premier tome (même si c’est clairement indiqué sur la quatrième de couverture du deuxième tome) : Lila se retrouve mariée à 16 ans à un homme, Stefano, qu’elle méprise désormais, depuis qu’elle a appris qu’il l’avait trahie en s’associant aux frères Solara, les deux hommes les plus importants du quartier, qu’elle déteste depuis toujours. Elle mène donc une vie extrêmement confortable tout en étant profondément malheureuse sur le plan privé. Quant à Elena, elle poursuit ses études au lycée, tout en se consumant toujours d’amour pour Nino Sarratore, un jeune homme de son quartier, très brillant, qui est désormais étudiant. En apprenant que la famille Sarratore sera en vacances à Ischia, Elena convainc Lila, à qui le médecin a conseillé de séjourner à la mer, de s’y rendre également. Les deux jeunes filles vont donc côtoyer Nino tout l’été…
« Le Nouveau Nom » est totalement dans la lignée de « L’Amie Prodigieuse » : il n’y a donc plus l’effet de surprise que j’avais pu avoir à la lecture du premier tome, notamment par rapport à l’écriture fine, précise, et psychologiquement très riche d’Elena Ferrante, puisque je connais désormais bien la plume de l’auteur dont j’ai lu également d’autres livres. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas adoré ce roman, bien au contraire !
Afficher l'image d'origineOn y retrouve les deux jeunes filles sur une période de six ans, de 16 à 22 ans, avec la même relation d’amitié/jalousie, puisque tout en se soutenant, chacune envie à l’autre ce qu’elle-même n’a pas – avec une roue qui tourne toujours perpétuellement. Au début Elena ne peut s’empêcher de jalouser Lila qui vit dans le luxe, toujours en train d’acheter meubles et vêtements, habillée comme une actrice de cinéma, vivant dans un appartement magnifique et extrêmement bien équipé pour l’époque et le quartier, tandis qu’elle-même vit modestement, une pauvreté d’autant plus ressentie qu’elle est confrontée au lycée, puis plus tard, à des camarades de milieux beaucoup plus fortunés. Mais Lila, qui est de plus malheureuse en ménage, jalouse le fait qu’Elena soit au lycée, étudie, se cultive, parle un italien châtié et non le dialecte rugueux du quartier, se sente à l’aise dans des milieux éduqués – alors qu’à la base c’est elle qui était la plus intelligente et la meilleure élève, mais qui a été empêchée par son père d’aller plus loin que l’école primaire. Puis il y aura les rivalités amoureuses, les brouilles, les rebondissements, les dégringolades, les perspectives inattendues…
 ;
La relation entre les deux jeunes filles est passionnante, et vraiment servie par l’écriture d’Elena Ferrante, qui est sans concession et qui sait très bien disséquer et expliquer chaque petit sentiment, d’une façon très limpide et empreinte de sincérité- c’est Elena qui est la narratrice de ces deux volumes, et qui exprime clairement que malgré son attachement à Lila, elle lui souhaite parfois du mal. Tout le contexte du roman est également très réussi et maîtrisé : c’est toujours le quartier, avec les mêmes personnages que l’on suit depuis l’enfance des deux protagonistes. En effet, personne ne semble s’en échapper – à part en mourant – sauf les rares qui, comme Elena, ont l’opportunité de poursuivre leurs études. C’est donc le même tissu amical et social que l’on retrouve avec des personnages dont les relations sont souvent entremêlées: on est le frère de l’un, l’employé d’un autre, le petit ami d’une troisième tout en étant amoureux d’une quatrième alors que notre père a tué celui du cinquième! (et inversement).
 ;
Il est tellement bon de s’immerger dans ce roman, où l’on retrouve instantanément ses marques! « Le Nouveau Nom » est le genre de livre que l’on dévore, mais pas trop vite non plus car on a quand même envie de le déguster! D’autant plus qu’une fois qu’il est fini, on sait qu’il va falloir attendre plusieurs mois avant de connaître la suite…Ce roman, comme « L’Amie Prodigieuse », est tellement vivant, sonne tellement juste dans sa représentation de la vie du quartier, dans l’expression des doutes, des envies, des rancunes, dans la description de la difficile ascension sociale d’Elena qui est si souvent gênée de ses vêtements usés ou démodés, qui doit toujours surveiller son langage pour ne pas avoir d’accent populaire ou utiliser spontanément le dialecte dans lequel elle a été élevée, qui doit bûcher pour avoir des connaissances et des centres d’intérêt qui sont naturels à ses camarades aisés, que je tomberais des nues si j’apprenais que cette histoire est entièrement fictionnelle et ne comporte pas d’éléments autobiographiques.
 ;
« Le Nouveau Nom » d’Elena Ferrante est donc LE roman de cette rentrée littéraire de Janvier que j’attendais – celui que j’aurais choisi si je n’avais dû en lire qu’un seul, et je suis ravie qu’il soit à la hauteur de mes attentes – j’aurais été très triste d’être déçue après avoir tant aimé « L’Amie Prodigieuse » et avoir espéré sa parution avec tant d’impatience! Bien sûr il faut absolument avoir lu « L’Amie Prodigieuse » avant de commencer « Le Nouveau Nom », mais il vient de sortir en poche, donc plus d’excuse pour passer à côté de ce chef d’oeuvre!
 ;
Publié le 7 Janvier 2015 chez Gallimard, traduit par Elsa Damien, 554 pages.
 ;
1ere participation au Challenge Rentrée Hiver 2016 organisé par Laure de MicMelo
2e pépite du Non-Challenge 2015-2016 organisé par Galéa

Challenge Rentrée littéraire janvier 2016

25 commentaires sur “Le Nouveau Nom – Elena Ferrante

  1. Je n'ai lu que le début et la fin de ton billet ! C'est une lecture prévue pour moi ! Et savoir qu'on retrouve l'écriture et l'ambiance de L'amie prodigieuse me réjouit par avance !!!
    Je reviendrai te lire entièrement quand j'aurai lu le roman ! J'ai hâte !

  2. Je n'attendais pas moins! Vivement la découverte de ces deux romans…
    "L'ami prodigieuse" vient d'arriver chez moi. J'attends sa suite.
    Je sens que je vais me régaler grâce à toi. Merci pour ton appréciation contagieuse.

  3. Quel enthousiasme ! Je crois que je vais relire L'Amie Prodigieuse, roman que j'avais beaucoup aimé moi aussi, avant de me replonger dans cet univers…

  4. @ Laure : vivement le 3e !!
    @Miss Léo : je suis ravie que tu le lises, tu vas adorer !
    @ Anonyme : vous l'avez en poche, il me semble 🙂
    @Marie Claude : j'ai hâte de connaitre ton avis !
    @Noukette : oui oui oui !
    @ Delphine Olympe : j'ai essayé de ne pas spoiler 🙂

  5. Lecture en cours aussi pour moi de l'amie prodigieuse. J'aime beaucoup. Merci pour cette découverte
    Je ne lis donc pas ce billet avant de me pencher sur cette suite qui va certainement me plaire autant que le premier.

  6. Lecture en cours aussi pour moi de l'amie prodigieuse. J'aime beaucoup. Merci pour cette découverte
    Je ne lis donc pas ce billet avant de me pencher sur cette suite qui va certainement me plaire autant que le premier.

  7. J'ai prévu de l'acheter à force de le voir clignoter dans tes coups de coeur sur ton blog ! la sortie en poche m'a convaincu et j'ai aussi lu en diagonale ce billet. Ton enthousiasme est contagieux !

  8. @ Tant qu'il y aura des livres: c'est rare que je lise des "séries" de romans au fur et à mesure de leurs parutions, et heureusement, car comme la patience n'est pas vraiment une qualité que je possède, c'est extrêmement frustrant!

    @ Electra: du coup j'espère qu'il te plaira sinon tu vas me maudire!

  9. @ Florence : quelle chance de pouvoir les lire en VO! Une amie qui a lu les quatre en anglais m'a dit que le 3e était le meilleur, du coup je me tâte pour le lire en anglais, car je suis trop impatiente pour attendre je ne sais combien de temps la parution en français!

  10. @ Delphine : je suis super contente qu'il t'ait plu également!
    maintenant j'hésite entre attendre ou lire en anglais…en même temps ce n'est pas comme si je n'avais rien à lire entre temps ^^

  11. Sait-on quand est prévue la sortie du tome 3 ? et du tome 4 ?

    J’ai également adoré les deux premiers tomes!! Je suis impatiente de découvrir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *