Les Corps de Verre : Mélancolie Noire – Erik Axl Sund

Ayant adoré la trilogie des « Visages de Victoria Bergman » (Persona, Trauma, Catharsis) dont j’avais dévoré les 1500 pages en quatre jours, je me suis bien sûr jetée sur le nouvel opus du duo d’auteurs suédois Erik Axl Sund « Les Corps de Verre : Mélancolie Noire »…et la magie a une nouvelle fois opéré!

« Les Corps de Verre : Mélancolie Noire » est une histoire dont l’intrigue est totalement indépendante des « Visages de Victoria Bergman »– Mélancolie Noire serait a priori le premier tome d’une nouvelle trilogie – mais l’on retrouve cependant la même équipe d’enquêteurs, Jens Hurtig, Jeannette Kihlberg et Ivo Andrié.

Deux enquêtes s’entremêlent : l’une sur une vague de suicides d’adolescents qui se sont tous tués en écoutant un morceau de musique composé spécialement pour eux, d’une durée correspondant à leur date d’anniversaire, l’autre sur une série de meurtres d’hommes d’un certain âge.

On suit plusieurs personnages dans cette intrigue, fragmentée en une multitude de mini-chapitres : outre les enquêteurs, des adolescents, une relieuse de livres d’origine kazakh, un peintre, un couple et leur fille, un jeune homme aux longs cheveux noirs… Le fait que le roman soit composé de tous ces petits chapitres augmente le côté addictif de ce thriller, car on ne s’y ennuie pas une minute et les pages se tournent toutes seules.

L’atmosphère est très sombre, entre les suicides, les récits d’un passé douloureux, les histoires de vengeance, avec une ambiance gothico-glauque. Alors que « Les Visages de Victoria Bergman » naviguait entre folie et réalité, l’intrigue des « Corps de Verre » est beaucoup plus accessible, même s’il y a de nombreux faux-semblants et certains passages un peu brumeux.
Je ne sais pas du tout en quoi vont consister les deux tomes suivants, qui ne sont pas encore sortis, mais je ne suis pas restée sur ma faim , le livre ne s’arrête pas en plein milieu de l’histoire, et cette intrigue semble être bouclée à la fin du roman.

« Les Corps de Verre : Mélancolie Noire » d’Erik Axl Sund est un thriller dans lequel je me suis plongée avec délectation, et que je n’ai pas lâché avant de l’avoir terminé. C’est une belle réussite, tant au niveau de l’intrigue que de l’ambiance, et je suis ravie d’avoir retrouvé ce duo d’auteurs avec le même plaisir de lecture que celui éprouvé avec « Les Visages de Victoria Bergman ». A découvrir!

.

Publié le 7 Octobre 2015 aux Editions Actes Sud ,traduit par Rémi Cassaigne, 430 pages

33e participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire organisé par Hérisson.

3 thoughts on “Les Corps de Verre : Mélancolie Noire – Erik Axl Sund

  1. J'ai lu "Persona" lorsqu'il est paru. Une lecture mi-figue mi-raisin… À la lecture de ton billet très tentateur, j'ai envie de découvrir le premier tome de cette nouvelle trilogie. L'intrigue semble passionnante. Et le fait que l'intrigue soit «fragmentée en une multitude de mini-chapitres», ça me plaît beaucoup. Je note!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *