Prix France Télévisions et La Grande Librairie

francetelevisionlogo

Comme je vous l’avais déjà mentionné sur le blog, j’étais cette année jurée du Prix France Télévisions dans la catégorie « essais ». Une troisième participation à un jury, mais une première quand même car ce prix est décerné après délibérations du jury, ce qui n’était pas le cas du prix ELLE et du prix Points.

J’ai donc pu rencontrer les treize autres jurés, dont Benoit que je connaissais déjà virtuellement : nous étions en tout sept hommes et sept femmes, de la petite vingtaine à soixante-quinze ans, venant d’un peu partout en France et contents d’être là, après avoir été sélectionnés parmi 1500 candidats!. Quelques-uns étaient blogueurs – notamment Squirelito ou Plume Parisienne -, d’autres non (mais le deviendront peut-être!) , les personnalités étaient très différentes, certains jurés étaient plutôt réservés, d’autres nettement plus expansifs, bref un jury contrasté! J’étais également ravie de rencontrer les deux organisatrices, Katia Martin et Yasminah Jullien, aussi charmantes qu’efficaces!

Les six livres sélectionnés étaient les suivants :

de l'ameruwen

tuer cancer foessel

chemins noirs histoire mondiale

Je ne suis pas une grande lectrice d’essais, mais deux livres sortaient du lot à mes yeux: « Sur les chemins noirs » de Sylvain Tesson, et celui que j’ai choisi de défendre, « De l’âme » de François Cheng. Je vous en parlera bientôt sur le blog, mais c’est un livre qui réussit à être érudit tout en étant accessible, fluide mais profond, à la fois universel et personnel,  et écrit d’une très belle plume. François Cheng est très connu – il est Académicien – mais je ne l’avais encore jamais lu, et je suis vraiment contente d’avoir participé à ce Prix pour avoir eu l’occasion de sortir des sentiers battus et de découvrir cet auteur.

« De l’âme » a été très apprécié et défendu mais c’est finalement « Tuer le Cancer » de Patrizia Paterlini-Bréchot qui l’a emporté d’une tête, après deux tours de vote à bulletin secret. Je n’aurais pas voté pour ce document, mais je comprends ce qui a plu : innovation, message d’espoir, côté universel du cancer, beau portrait de femme opiniâtre…

Le Président du Jury, François Busnel, nous a bien sûr rejoints pendant les délibérations, même s’il ne pouvait pas voter ou influencer le jury… Je lui ai d’ailleurs demandé à la fin pour qui il aurait voté, mais il a mis un point d’honneur à rappeler son coté indépendant, précisant même qu’il avait toujours refusé d’être juré d’un prix littéraire! Le présentateur de la seule émission télé que je regarde était égal à lui-même, très similaire à l’image qu’il donne dans La Grande Librairie, très professionnel tout en restant chaleureux et accessible, avec beaucoup de charisme.

A la suite des délibérations, j’ai eu l’occasion de me rendre à l’inauguration du Salon du Livre en compagnie de deux sympathiques co-jurés du Sud, Camille et Jean-Jacques, pour boire quelques coupes de champagne et déguster des petits fours – je n’ai pas joué à la groupie, je n’ai croisé aucun écrivain connu ou alors je ne les ai pas reconnus, à part Sire Cédric qu’il est difficile de ne pas reconnaître si on l’a déjà vu en photo…mais j’ai retrouvé la pétillante Delphine que j’ai toujours plaisir à rencontrer!

Je ne suis pas restée longtemps – juste le temps d’admirer le très beau stand du Maroc, à l’honneur cette année, et son concept original de pages de livre détachables pour former son propre livre… – car j’avais rendez-vous à France Télévisions pour assister au tournage de La Grande Librairie! J’étais aux anges, puisque c’est mon émission préférée, et puis j’étais curieuse de voir l’émission sous un autre angle que devant mon écran.

IMG_0756 IMG_0758

Les invités étaient Philippe Labro, Abdellah Taïa et Anne-Dauphine Julliand, rejoints plus tard par Louise Erdrich, avec en invités spéciales les deux lauréates du Prix : Patrizia Paterlini-Bréchot, donc, et Natacha Appanah pour « Tropique de la violence » dans la catégorie « roman ».

IMG_0755 IMG_0759

J’ai adoré cette expérience! L’émission était passionnante, et c’était absolument génial d’y assister mais de voir également ce qu’il se passait au niveau de la réalisation et des différentes caméras. D’habitude on ne voit jamais le public, mais cette fois-ci, en raison du Prix et du fait que la majorité du public était constituée de jurés, il y a plusieurs gros plans sur les spectateurs (c’était drôle de récupérer son portable à la sortie – aucune affaire personnelle ne peut rentrer sur le plateau, et surtout pas les téléphones! – et de trouver des messages me disant « c’était toi à LGL ou c’était ton sosie? » 😉 ). L’équipe de tournage était vraiment très sympathique, alors que l’émission est diffusée en direct, ce qui doit certainement donner lieu à beaucoup de pression et de stress…Et j’ai vu comment François Busnel sait combien de temps il lui reste avant la diffusion du reportage sur la librairie et avant la fin de l’émission sans avoir besoin de regarder sa montre 😉 En tout cas, chapeau à lui et à toutes les personnes qui rendent possible cette émission en direct tous les jeudis car ce n’est pas l’activité la plus facile!

IMG_0740

Il y avait un cocktail organisé juste après l’émission, un moment très convivial où l’on pouvait discuter  avec François Busnel (je ne me suis pas privée!), avec l’équipe, et avec les auteurs invités, qui étaient vraiment très agréables, souriants et accessibles!

FullSizeRender (4)

J’ai vraiment passé une très belle soirée, riche en rencontres et très stimulante, et je suis rentrée ravie et agréablement surprise par la gentillesse et la disponibilité de l’équipe de France Télévisions qui avait organisé le Prix…Cela m’a donné envie de revenir assister à une autre émission car c’est une expérience unique, que je conseille fortement!

21 commentaires sur “Prix France Télévisions et La Grande Librairie

  1. J’ai vu les photos sur IG : impressionnée je suis! Il va falloir que je regarde l’émission pour essayer de te voir (elle est déjà passée? En replay?)

    1. elle est en direct, donc oui elle a été diffusée, mais elle est en replay sur pluzz (on me voit quand les deux lauréates sont invitées, vers la 54e minutes, et assez régulièrement pendant les 15 minutes de leur intervention)

  2. L’émission LA GRANDE LIBRAIRIE, en direct sur France 5 jeudi, sera diffusée à nouveau dimanche à 23 h 35.
    Tu as vécu une très belle expérience, je suis contente pour toi !

  3. Super!
    Finalement ce prix serait peut être dans mes cordes (même si je doute d’être sélectionnée) sur les 6 j’en ai lu un, un autre est chez moi, et je compte en lire deux autres. Parce que l’ennuyeux dans les prix c’est d’être ‘obligé’ de lire ce qui ne vous intéresse pas trop.

    1. effectivement, être obligé de lire des livres, et en plus dans un temps (court) imparti, ça peut être déplaisant…mais 4 livres/6 c’est un beau score, qui incite à tenter l’an prochain!

  4. Mais quelle soirée, dis-moi !
    Même si tu m’avais déjà raconté un petit peu tout ça de vive voix, j’aime beaucoup ce genre de billet qui sort des commentaires de livres. Et le tien est très vivant, très réussi ! Il faut absolument que je regarde le replay maintenant!

  5. Quand j’avais assisté à l’émission de LGL j’avais été impressionnée par le sérieux et le calme de François Busnel. La maîtrise du temps est une chose assez incroyable dans ce genre d’émission. Un jour, on devrait aller assister à un tournage entre bibliomaniacs…?!

    1. ah oui ce serait génial!!
      oui c’est fou, 1h30 en direct, et il maîtrise complètement la durée de l’émission et aussi le temps de parole entre chaque invité, tout en restant très calme et posé. C’est l’expérience ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *