Un samedi après-midi au Salon du Livre de Paris

logo-salon-livres-paris-2017

Cette semaine aura décidément été très intense au niveau littéraire : après le prix France Télévisions et le tournage de La Grande Librairie le jeudi, j’ai enchaîné le samedi après-midi avec le Salon du Livre de Paris! (sachant que le matin avait été consacré à l’enregistrement du Bibliomaniacs d’Avril – qui sera en ligne d’ici quelques jours).

2016 a été très riche en salons de qualité, entre le Forum Fnac Livres et le Festival America en Septembre, et le Salon du Livre d’Histoire de Versailles fin Novembre. Pour être tout à fait honnête, je ne serais sans doute pas allée au Salon du Livre si 1.je n’avais pas été invitée à l’inauguration par France Télévisions dans le cadre du Prix, et au salon par Stock, qui paradoxalement n’avait pas de stand cette année, et surtout 2. si Electra ne m’avait pas annoncé son arrivée à Paris, je ne l’avais pas vue depuis notre rencontre en Septembre, et j’avais vraiment envie de la revoir!

Trop de monde, trop de bruit, et un prix d’entrée de 12 euros qui me semble tout à fait excessif alors que les maisons d’édition paient déjà leur stand une fortune. J’avais vraiment apprécié la gratuité du Forum Fnac Livres et du salon de Versailles, qui de plus avaient lieu dans des cadres très agréables, le Carreau du Temple pour le premier et la Mairie de Versailles (dorures et moulures) pour le second.

Aucun de mes auteurs chouchous n’était présent, je n’avais donc pas de planning de dédicaces ou de rencontres à respecter, aucun stress, pas de pile de bouquins à transporter, j’y suis allée les mains dans les poches pour retrouver les copains : Jérôme, Delphine, Electra et rencontrer des écrivains au hasard de nos déambulations.

Premier constat : les Français lisent!  Un monde fou, et, remarque qui fait plaisir, beaucoup de jeunes, les bras encombrés de livres, et prêts à faire longuement la queue pour obtenir une dédicace et rencontrer leurs auteurs favoris. Deuxième constat: les auteurs qui semblaient les plus populaires, au vu du nombre de lecteurs patientant devant leur stand, dans des files parfois monstrueuses, étaient souvent des écrivains que je ne connaissais pas du tout, même de nom! Stands Harlequin, Milady, auteurs jeunesse de sagas étaient pris d’assaut!

IMG_0771

Rassurons-nous, Delphine de Vigan, tout sourire, a été accueillie par des fans qui sont arrivés devant son stand une heure en avance pour être sûrs de la rencontrer – et c’est mérité, j’ai beaucoup aimé « Rien ne s’oppose à la nuit » et « D’après une histoire vraie ». Douglas Kennedy, Karine Giebel et Rainbow Rowell ont créé un embouteillage dans les allées, tandis que Gérard Jugnot était assailli par un groupe de séniors!

IMG_0767 IMG_0768

Par contre, absolument personne chez Philip Kerr qui…lisait le journal avec un flegme tout britannique (si j’avais su, mon père et moi avons lu tous ses livres!), très peu de monde chez Albin Michel malgré les beaux yeux bleus et le bronzage d’Antonin Varenne, calme plat chez Philipp Meyer (l’auteur du « Fils ») et Louise Erdrich (« Le pique-nique des orphelins ») ce qui a du coup permis à Electra d’avoir deux dédicaces en un temps record. D’ailleurs, je me demande combien de livres ont été volés durant ce salon tant il semblait facile d’attraper un roman, de se le faire dédicacer et de partir tranquillement sans passer par la caisse!

IMG_0787IMG_0799 (1)

Par le plus grand des hasards, nous sommes tombés sur le stand du Québec où se trouvait Larry Tremblay, l’auteur de « L’Orangeraie« , livre que j’ai beaucoup aimé (et de romans aux titres plus folkloriques, comme « Le christ obèse » – la croix s’est-elle effondrée? lui ai-je demandé). Electra, qui a séjourné trois semaines au Québec en compagnie de Marie-Claude était très heureuse de le rencontrer. Elle et Jérôme ont discuté littérature québécoise avec lui (et bars de Nantes) tandis que je mentionnais courageusement Jocelyne Saucier, et roulement de tambour Arlette Cousture (ah sa grande saga « Emilie la passion d’une vie », dont l’adaptation en série télé fut diffusée par France 3, pardon FR3 il y a 25 ans!).

IMG_0775

Nous avons ensuite pointé le bout de notre nez au bon moment sur le stand des Editions de Minuit, puisque s’y trouvait Tanguy Viel, dont le dernier roman « Article 353 du code pénal » sera à l’affiche de notre prochain Bibliomaniacs, enregistré justement le matin, fait que je lui ai évidemment mentionné, en lui montrant une photo de notre micro trônant à côté de son livre, au cas où il ne m’aurait pas cru! Il m’a confirmé que l’un des protagonistes de ce livre, le fils Kermeur, Erwan, était déjà l’un des protagonistes d’un autre roman, « Paris-Brest ». Un écrivain dont la plume m’a conquise, et que je ne manquerai pas de relire!

IMG_0763IMG_0794

Mais le Salon du Livre, c’est aussi l’occasion de voir à quoi ressemblent les écrivains « en vrai » : Eric-Emmanuel Schmitt, Jean-Michel Guenassia, Frédéric Viguier, Mathieu Ménegaux, Bernard Werber, Sire Cédric, Serge Joncour, ou encore Jacques Salomé! Mais également de discuter de Nick Cave avec une fan ayant repéré ma coque d’iphone ou encore de révéler un grand secret de famille, preuve photographique à l’appui à un jeune homme curieux sur le stand de France Télévisions !

IMG_0803 IMG_0791 IMG_0798

IMG_0784 IMG_0776 IMG_0779

IMG_0765 IMG_08047

Dernier stand visité, celui d’Actes Sud, et il y avait du beau monde : Régine Detambel, Victor del Arbol (un écrivain que Delphine aime beaucoup mais que je n’ai pas encore lu), le toujours charmant Laurent Gaudé, Kamel Daoud et son garde du corps, ou encore la jolie Yasmine Chami que Jérôme s’est empressé d’aller voir!

IMG_0812 IMG_0809 FullSizeRender (6)

IMG_0805 IMG_0806

Ah, si, un dernier petit tour sur le stand de Monsieur Toussaint Louverture, qui publie non seulement des romans de qualité (Price, Karoo, Mailman…) , mais aussi de vrais beaux objets-livres : belles illustrations, belles couvertures, beau papier…chapeau!

Allez, une petit photo-souvenir de cet après-midi littéraire, mais surtout amical!

FullSizeRender (7)

Et mon prochain billet sera sur le troisième tome de ce triptyque littéraire : le petit-déjeuner dominical Stock dans un salon de coiffure!

31 thoughts on “Un samedi après-midi au Salon du Livre de Paris

  1. Impossible de venir au Salon cette année et au petit-déjeuner Stock (les 2 pieds opérés !!), mais j’aurais adoré être parmi vous ! Même si comme tout le monde, je trouve le prix d’entrée excessif (et que je pars du principe qu’on devrait entrer gratuitement, vu qu’on achète déjà des tonnes de bouquins ! quand je pense qu’au départ, il était même prévu une « taxe » d’entrée pour les livres persos à dédicacer…). Il y a deux ans j’avais eu beaucoup de tristesse pour certains auteurs désespérément seuls à leur stand…
    Et avec tout ça, un secret…qu’on ne connait toujours pas ! Tu es la nièce de qui ? Werber, Salomé, Mick Jagger ? LOL

    1. ah oui tu avais une très bonne raison de ne pas pouvoir venir!
      dommage, ça m’aurait fait plaisir de te rencontrer au petit-déj, qui était vraiment sympa
      oui j’avais entendu parler de cette taxe pour les livres déjà achetés au préalable, qui était ridicule! quand on aime un auteur, dans la grande majorité des cas, on achète le livre à sa parution, et pas 6 mois après à un salon! ça a dû être abandonné, car j’avais des livres dans mon sac et je n’ai pas eu de pb…
      c’est vrai que c’est triste pour les auteurs quand il n’y a personne à leur stand…et encore plus quand ce sont des auteurs connus! (parce que l’auteur débutant s’attend certainement à ne pas avoir grand monde) et encore pire quand c’est la folie au stand juste à côté !
      haha, ce n’est pas la nièce, c’est la fille de…^^

  2. Très bon billet ! du coup, dois-je en faire un ? car je te rejoins sur toutes tes remarques – bon je ne connaissais pas ta culture québécoise et cette série qui date de 25 ans ! je suis morte de rire du coup.

  3. Sympa, ton compte-rendu et merci pour les photos (celle que je préfère et celle des blogueur-ses !) Je ne suis pas fan du salon du livre parce que je redoute la foule et je ne sais jamais quoi dire aux auteurs, mais j’aime bien les compte-rendu des courageux !!!

    1. on est peut-être passés au mauvais moment, mais s’il avait un journal aussi largement déployé, c’est que ça ne faisait pas juste 30 secondes qu’il était tout seul!

  4. Ah vous allez me faire regretter, les filles; La dernière fois en 2014 j’y suis surtout allée pour rencontrer les blogueurs (et aussi dire coucou à mes éditeurs chouchous) Il faudra que je réserve la date, quoi!
    (Tanguy viel, oui!)

      1. C’est ma sœur qui m’a soufflé instantanément la réponse en voyant ta photo sur Facebook. Elle est plus physionomiste que moi. Le fait qu’elle se soit complètement trompée (enfin, selon la biographie Wikipedia), ce n’est pas grave. On a bien rigolé.

        Quand je vois les photos de ton article, je me rends compte que ça fait vraiment 20 ans que j’ai quitté la France. Malgré Internet et les blogs, je sais à peine de qui tu parles. J’ai reconnu É-E Schmitt et François Busnel (dans l’autre article) parce que LGL passe sur TV5. Et je reconnais le logo de Paul. *soupir*

        1. c’est génial, vous jouez aux devinettes en famille devant ma photo !! 😀 😀
          les auteurs, je les reconnais parce que je les vois à LGL, ou sur la couverture de leurs livres, mais il n’y en a pas tellement que je serais capable de reconnaître hors contexte – à part les très connus ou ceux qui ont des physiques ou des looks particuliers – Delphine de Vigan, Régine Detambel, Serge Joncour, Sire Cédric, EE Schmitt et Laurent Gaudé, les autres je les ai reconnus parce que leur nom était inscrit en gros sur le stand ^^

  5. Quel plaisir de se refaire le film ! Ton récit est très vivant, j’adore !
    Dire qu’il va falloir attendre l’année prochaine… quoique, tu mentionnais le forum Fnac. J’ai bien l’intention de ne pas le rater, cette année. D’ailleurs, aucune excuse : je n’aurai plus de travaux 😉

    1. j’ai passé un super moment avec vous ! oui s’il y a une 2e édition du Forum Fnac Livres j’irai très certainement, en espérant qu’elle ne sera pas victime de son succès!

  6. Punaise: t’es la fille de qui, à la fin? C’est une blague, cette histoire de Busnel? Je ne suis pas naïve et incrédule d’habitude, mais là… de si loin!
    Et dire que Philipp Meyer et Louise Erdrich étaient seuls. J’y aurai été juste pour eux (et vous, bien sûr)!
    Et tu es ressortie les mains vides? Ici, c’est Salon du livre de Québec début avril. On me tord un bras pour que j’y aille. Je verrai. De chez vous, il y aura Amélie Nothomb. Et, un autre gros nom non- québécois: Tim Murphy (L’Immeuble Christodora, Plon). Je risque aussi de voir Larry Tremblay, après vous! Il sera aussi là.
    Ça te fait une année littéraire chargée, dis donc!

    1. je suis la fille de mon père !(et de ma mère ^^) 🙂
      plus qu’une année, c’était surtout un week-end littéraire chargé : prix France Télévisions, inauguration du SDL, La Grande Librairie, le SDL et le petit-déj stock! le tout en 3 jours !
      non je n’ai rien acheté, mais j’ai eu les 6 livres France Télévisions, + les 2 livres lauréats de l’an dernier qu’ils ont offerts à tous les jurés, + 3 livres chez Stock, + le dernier Hubert Haddad offert par ma comparse de Bibliomaniacs Amandine, donc mes bibliothèques ne crient pas famine!
      J’espère vraiment qu’on se verra fin Juin!

    1. haha, et toi tu es le père des 3 super pépettes !
      trève de plaisanterie, c’était vraiment très sympa de te revoir et de passer cet après-midi avec toi!

  7. Bonsoir Eva, merci pour ce reportage. Je constate que d’une année sur l’autre des écrivains de qualité sont presque ignorés et d’autres provoquent un engouement à nul autre pareil. Je pense que Amélie a eu son succès annuel. Je ne suis pas allée au Salon cette année car j’ai eu trop de dépenser une fortune comme l’année dernière. Bonne soirée.

    1. je n’ai pas vu Amélie quand j’y étais, mais elle a dû déplacer les foules!
      l’événement est très grand public, donc on s’aperçoit que les célébrités des uns sont les inconnus des autres, et inversement!
      pour ma part, j’ai été sage, d’autant plus que ma bibliothèque avait déjà bien augmenté durant le mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *